« Aux yeux de pas mal de personnes, cette candidature vient comme un cheveu sur la soupe. » Pourtant, Bernard Kossoko, adjoint mantevillois au commerce, réfléchit depuis plusieurs mois à sa candidature à la députation, dans le cadre de la création du Mouvement pour le renouveau du Mantois-en-Yvelines. « On ne se reconnaît pas dans ce qui existe dans le territoire et on voulait repartir sur le terrain, le vrai, être au plus près de la population et parler et défendre des projets qui touchent un peu tout le monde », argue-t-il de cette décision.

En binôme avec sa collègue Sabah El Asri, présidente de l’association des Papillons de l’ombre, les priorités de Bernard Kossoko sont l’enfance et la jeunesse, la lutte contre les déserts médicaux, mais également le logement. « On parle de pouvoir d’achat, mais je pars du principe que le premier pouvoir d’achat c’est de baisser les charges, explique-t-il. Et qui dit baisser les charges, faire faire en sorte que les bailleurs puissent faire des travaux pour rénover les passoires énergétiques, tout ce qui est isolation, pour réduire la facture. »