« Le service public c’est le patrimoine de ceux qui n’ont rien et donc il faudra vraiment mettre le paquet, en tout cas moi je m’y emploierai », promet Michèle Christophoul (PS) devant une cinquantaine de personnes à la salle des fêtes de Conflans-Sainte-Honorine. Lundi 30 mai, la candidate investie par la Nouvelle union populaire écologiste et sociale (Nupes) dans la 7e circonscription des Yvelines a lancé sa campagne en vue des ­élections législatives.

En passant en revue le programme de l’alliance de gauche, la candidate alerte notamment sur l’état des hôpitaux. « On n’est pas sûr que finalement nos hôpitaux tiennent cet été, c’est-à-dire qu’il y aura un déficit de service par manque de personnel », s’inquiète Michèle Christophoul en rappelant, qu’en cas de victoire, la Nupes entend recruter 10 000 soignants pour l’hôpital public.

Cette enseignante place également l’éducation comme l’une de ses priorités. Sur ce volet, la Nupes propose par exemple de revaloriser les personnels et renforcer les moyens de l’école. « La réussite individuelle des enfants, notamment ceux des classes populaires, notre réussite collective passe par une école en bonne santé », assure la candidate.