Mardi 7 juin, alors qu’ils menaient une opération de surveillance dans le quartier du Val Fourré, les policiers du commissariat de Mantes-la-Jolie ont arrêté un homme de 21 ans qui transportait plus de 200 g de cocaïne.

C’est un renseignement anonyme qui a mis les policiers sur la piste d’un trafic de stupéfiants. Ces derniers investissent alors le quartier en toute discrétion jusqu’à reconnaître un jeune homme, connu des services, qui quitte les lieux au volant d’une voiture.

L’homme de 21 ans est contrôlé et trouvé en possession de « 206 g de cocaïne », de quoi générer plus de 10 000 euros à la revente. Cet ancien habitant du quartier, aujourd’hui domicilié à Porcheville, venait de rendre visite à son complice. « Il collaborait avec un toxicomane chargé de couper le produit », précise une source proche du dossier. Âgé d’une cinquantaine d’années, ce dernier a reconnu son implication devant les policiers tandis que le suspect principal, lui, n’a pas fourni d’explications.

Déféré en comparution immédiate le lendemain, le jeune Porchevillois a été condamné à un an de prison ferme. Son complice a écopé d’une peine de huit mois avec sursis.