En 2017, suite à l’élection d’Emmanuel Macron pour son premier mandat, les Yvelines avaient assisté à une déferlante LREM lors des élections législatives. Cinq ans plus tard, les candidats investis par la majorité présidentielle seront tous une nouvelle fois au second tour, opposés dans la plupart des cas aux candidats investis par la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), à l’exception de la 9e circonscription. En effet, le député sortant Bruno Millienne (Modem) sera opposé au référent départemental du Rassemblement national, Laurent Morin. Exception également sur la 8e circonscription, où si la première adjointe mantaise Edwige Hervieux (Ensemble) sera bien au second tour, elle est en seconde position derrière le candidat Nupes Benjamin Lucas. Les candidats investis par LR ont tous été balayés.

Avec une campagne qui n’a pas levé l’enthousiasme chez les foules, l’abstention est également importante dans les cinq circonscriptions couvertes par La Gazette (voir ci-contre). Preuve de ce manque de passion, à l’hôtel de ville mantais, bureau centralisateur de la circonscription, plus de journalistes que de public attendaient les résultats. Les électeurs mantais ont choisi de placer largement en tête Benjamin Lucas avec 3 307 voix (40,95 % des suffrages exprimés), puis Edwige Hervieux avec 2 237 voix (20, 7 %) et l’ancien maire RN mantevillois Cyril Nauth en troisième position avec 800 voix (9,91 %). Le député sortant Michel Vialay (LR) arrive en 4e position avec 794 voix (9,83 %).

Difficile désormais de prédire quel sera le comportement des électeurs lors du second tour ce dimanche 19 juin. Car si Benjamin Lucas est également arrivé en tête dans les communes de Limay et Mantes-la-Ville, elles ont également placé Cyril Nauth en seconde position, Edwige Hervieux venant en troisième position. Difficile d’imaginer des reports de voix des électeurs frontistes. Dans la 6e circonscription, Thibault de Montbrial (LR) a appelé à « faire barrage à la Nupes, qui représente un danger pour la démocratie », mais il n’est pas aisé de savoir dans quelle mesure cette consigne sera suivie dans les Yvelines.

Difficile désormais de prédire quel sera le comportement des électeurs lors du second tour ce dimanche 19 juin.

« Je ne suis pas surprise de voir la Nupes devant moi, la circo est plutôt historiquement, une circo surtout à gauche, malgré tout, et c’est ce que j’explique, Nupes c’est l’extrême gauche, ce n’est pas la gauche », insiste Edwige Hervieux, qui appelle au micro de France 3 les électeurs de gauche opposés à la Nupes, de même que Michel Vialay « en tant que républicain », à la soutenir. La candidate pointe également « cinq années difficiles, cinq années où le gouvernement et les habitants, les citoyens, les Français ne se sont pas entendus » et entend désormais rassembler.

Conseiller régional des Hauts-de-France, originaire d’Amiens (Somme), Benjamin Lucas se réjouit des résultats obtenus. « La preuve que la greffe a prise, c’est que les électeurs sont en train de me placer en tête de ce premier tour, donc ça prouve que mon arrivée a été bien reçue », pointe celui que l’on a pu qualifier de « parachuté », mais qui n’a pas souffert d’une candidature dissidente.

Peu de surprises également dans la 12e circonscription où le maire de Poissy, Karl Olive (DVD), candidat de la majorité présidentielle, récolte 14 028 voix et 38,85 % des suffrages exprimés. Il est suivi par le candidat Nupes, Edwin Legris, qui obtient 8 704 voix et 24,1 % des suffrages. « Il y avait une offre écologiste très étendue, […] rappelle Edwin Legris. Ces voix ont vocation à rejoindre le projet le plus écologique je pense. […] Je pense que les gens en ont assez que tout soit bétonnisé sur leur circonscription et veulent garder le côté rural de leur commune. » Au micro de BFM, Karl Olive, arrivé en tête sur 22 des 23 communes que compte la circonscription, s’estime « en bonne position » et insiste sur la nécessité de mener « une campagne de terrain, une campagne d’explications ».

Dans la 9e circonscription, à 88 voix d’écart avec Victor Pailhac (Nupes), Laurent Morin parvient à accéder au second tour. « C’est la première fois que nous arrivons au second tour d’une élection législative dans le département des Yvelines donc c’est une date à marquer d’une pierre blanche, relève ce dernier. […] J’appelle tous les électeurs, quelque soit leur vote au premier tour, et les abstentionnistes, de saisir l’opportunité d’affaiblir Emmanuel Macron en ne reconduisant pas Bruno Millienne et en choisissant l’alternative que je représente. » Face à lui, Bruno Millienne, appelle, dans un communiqué de presse les électeurs de la Nupes à se tourner vers lui : « Malgré les choses qui nous séparent, je sais qu’il y a beaucoup plus de ponts entre nous qu’entre eux et l’extrême-droite. […] Le choix de dimanche prochain a le mérite de la clarté entre une extrême-droite qui promet une sortie de l’Europe et de l’Otan et une majorité pro-européenne qui veut faire de la France une puissance forte dans une Europe forte. »

Les résultats du premier tour
(Les candidats en gras sont ceux qualifiés pour le second tour)

6e circonscription
38 673 votants pour 75 944 inscrits – 50,92 % de participation
Votes blancs : 454 (0,6 %) – Votes nuls : 165 (0,22 %)
Natalia Pouzyreff (Ensemble, députée sortante) : 37,78 %
Mélinda Sauger (Nupes) : 24,5 %

Thibault de Montbrial (LR) : 17,73 %
Maria Macedo de Souza (RN) : 7,87 %
Stéphane Boucher (Reconquête) : 6,88 %
Jean-Luc Suzé (Parti animaliste) : 2,34 %
Catherine Onofri (droite ­souverainiste) : 1,58 %
Cécile Perraudin (LO) : 0,81 %
Julian Verilhac (Divers) : 0,34 %
Bénédicte Lemière (Divers) : 0,18 %

7e circonscription
39 150 votants pour 80 638 inscrits – 48,55 % de participation
Votes blancs : 422 (0,52 %) – Votes nuls : 152 (0,19 %)
Nadia Hai (Ensemble) : 29,55 %
Michèle Christophoul (Nupes) : 27,19 %

Laurent Brosse (DVD, investiture LR) : 14,84 %
Emmanuelle Fortin (RN) : 13,47 %
Christelle Didierjean (Reconquête) : 4,95 %
Jacques Borie (Tous unis pour le vivant) : 3,22 %
Fouad Abouhamda : 1,14 %
Pierre Plancoulaine (Parti animaliste) : 1,41 %
Frédéric Janvier (Divers) : 1,25 %
Rithe Katusevanako (Droite souverainiste) : 0,9 %
Ali Kaya (LO) : 0,61 %
Christiane Jombart (Divers : 0,61 %)
Rémi Vincent (Divers) : 0,46 %

8e circonscription
30 738 votants pour 74 522 inscrits – 41,25 % de participation
Votes blancs : 460 (0,62 %) – Votes nuls : 146 (0,2 %)
Benjamin Lucas (Nupes) : 33,37 %
Edwige Hervieux (Ensemble) : 24,35 %

Cyril Nauth (RN) : 22,33 %
Michel Vialay (LR, député sortant) : 7,85 %
Anne Sicard (Reconquête) : 3,50 %
Bernard Kossoko (Divers) : 2,72 %
François Blaise (Parti Animaliste) : 1,71 %
Mélanie Bekon (Droite souverainiste) : 1,34 %
Jean-Marwaan Préau (Union des démocrates musulmans Français) : 1,08  %
Thierry Gonnot (LO) : 0,99 %
Jack Lefebvre (POID) : 0,76 %

9e circonscription
43 747 votants pour 92 968 inscrits – 47,06 % de participation
Votes blancs : 726 (0,78 %) – Votes nuls : 208 (0,22 %)
Bruno Millienne (Ensemble, député ­sortant) : 26,34 %
Laurent Morin (RN) : 22,45 %

Victor Pailhac (Nupes) : 22,25  %
Pauline Winocour-Lefevre : 10,22 %
Christophe Le Hot : 5,44 %
Magà Ettori (Ecologie au centre) : 3,27 %
Babette de Rozières (DVD) : 2,91 %
Fatma Lamir (Divers) : 2,82 %
Aïda Czap (Parti animaliste) : 1,80 %
Philippe Gommard (LO) : 0,95 %
Rachid Zerouali (DVD) : 0,81 %
Dominique Martin (POID) : 0,48 %
Aïcha Ihia (Union des démocrates ­musulmans français) : 0,24 %
Marion Sabine Levrard (Divers) : 0,02 %

12e circonscription
36 668 votants pour 71 167 inscrits – 51,52 % de participation
Votes blancs : 420 (0,59 %) – Votes nuls : 136 (0,19 %)
Karl Olive (Ensemble) : 38,85 %
Edwin Legris (Nupes) : 24,10 %

Jean-Louis Mettelet (RN) : 12,16 %
François Moutot (DVD, investiture LR) : 7,48 %
Sabine Clément (Reconquête) : 5,82 %
Dimitri Carbonnelle (Ecologie au centre) : 4 %
Isabelle Fournière (Tous unis pour le vivant) : 3,49 %
Mathieu Paranthoën (Parti ­animaliste) : 1,68 %
Jean-Pierre Mercier (LO) : 0,94 %
Lamine Boudiaf (Divers) : 0,88 %
Jean-Marc Tran (Divers) : 0,6 %