Le Mantois fait encore figure d’exception en vallée de Seine, à l’issue du second tour des élections législatives qui s’est déroulé ce dimanche 19 juin. En 2017, la majorité présidentielle n’avait pas réussi à s’imposer, et Michel Vialay (LR) avait été élu. Le scénario s’est une nouvelle fois répété, puisque la 8e circonscription des Yvelines est la seule couverte par La Gazette dont la candidate investie par la majorité présidentielle, l’adjointe mantaise Edwige Hervieux (Ensemble), n’a pas réussi à convaincre face au candidat de la Nouvelle union populaire, écologique et sociale (Nupes), Benjamin Lucas (voir encadré).

Le duel de la 9e circonscription avait également une saveur particulière, puisqu’il était le seul opposant le député sortant, Bruno Millienne (Modem), au frontiste Laurent Morin. Un scrutin symbolique puisque le Rassemblement national accédait pour la première fois dans une élection législative yvelinoise au second tour. Bruno Millienne l’a finalement emporté à 57,85 % et a récolté 21 450 voix, contre 42,15 % et 15 631 voix pour Laurent Morin, avec une participation s’élevant à 44,11 %.

« C’est avec joie mais aussi gravité que j’accueille ce verdict des urnes. Si la perspective de défendre l’intérêt général et notre territoire pendant cinq ans de plus est bien sûr des plus réjouissantes, je sais aussi tout le travail qu’il reste à accomplir, tant au niveau national que local, pour continuer d’améliorer le quotidien de nos concitoyens », a réagi Bruno Millienne par ­communiqué de presse.

Dans la 7e circonscription, l’ancienne ministre de la Ville, Nadia Hai, a réussi à s’imposer à 55,64 % contre 44,36 % pour la candidate de la Nupes et responsable de section du PS vernolien, Michèle Christophoul. A noter toutefois, à Conflans-Sainte-Honorine, ancien bastion historique de la gauche, cette dernière est très légèrement en tête avec 56 voix de plus que Nadia Hai. « C’est un honneur de vous représenter, vous pourrez compter sur moi pour être #avecvous », a réagi Nadia Hai suite à sa victoire.

Députée sortante de la 6e circonscription, Natalia Pouzyreff conserve son siège face à la candidate Nupes Mélinda Sauger, avec une avance de plus de 10 000 voix et 64,52 % des suffrages exprimés. « Je remercie les électeurs de la 6e circonscription qui m’ont élue à 64,52 %, souligne-t-elle sur sa page Facebook. La majorité agira en responsabilité et j’espère qu’il en sera de même pour les oppositions car il s’agit avant tout de l’avenir de notre pays. »

Enfin, dans la 12e circonscription, le maire de Poissy, Karl Olive (Ensemble), rejoint les bancs de l’Assemblée nationale, avec 59,94 % des suffrages exprimés. « Par ce résultat sans appel, les électeurs nous rappellent que le scrutin législatif, même dans le cadre d’une campagne
nationale, valorise les élus engagés tout au long de l’année et proches des préoccupations quotidiennes des habitants », s’est-il félicité dans un ­communiqué de presse.

À Mantes-la-Jolie, une claque pour Hervieux

Ce n’était plus arrivé depuis 1995. Comme au premier tour des élections législatives, le 12 juin, les électeurs mantais ont placé en tête le candidat de la Nouvelle union populaire, écologique et sociale (Nupes), Benjamin Lucas, à 62,31 %, soit 5 050 suffrages exprimés, devant la première adjointe mantaise Renaissance, Edwige Hervieux, qui obtient, quant à elle, 37,69 %, soit 3 055 suffrages exprimés. Si les deux candidats ont pu compter sur un report, respectivement de 1 743 voix et 818 voix, l’engouement observé pendant la campagne municipale, et qu’Edwige Hervieux espérait reproduire au soir du premier tour n’a pas eu lieu. « Les électeurs ont toujours raison, c’est le principe des élections, souligne-t-elle ce dimanche 19 juin. […] Ce qui est surtout une surprise, ce sont les résultats nationaux, moi c’est ma première élection en tant que candidate aux législatives, ils sont plutôt bons dans le contexte national […]. Je pense que je me suis bien débattue et bien battue aussi. »

Un non-engouement que n’a pas manqué d’observer le président du groupe d’opposition Mantes unie pour l’avenir, Jean-Luc Santini (LR), venu passer une tête quelques instants avant l’annonce des résultats. « Moins de 30 jours après son arrivée, le maire de Mantes-la-Jolie qui a mis tout son poids dans l’élection de sa première adjointe échoue dans des proportions telles qu’il apparaît qu’il a déjà perdu la confiance des Mantais, tacle ce dernier dans un communiqué. En choisissant cyniquement de diviser son camp pour préserver ses intérêts personnels il a fait le jeu de la gauche. »Pour Benjamin Lucas, élu à 56,41 % des voix sur l’ensemble de la 8e circonscription, ce score est « exceptionnel ». Il poursuit : « Ce qui m’anime c’est surtout la responsabilité. Un peu de vertige parce que député à 31 ans, ce n’est pas quelque chose de naturel en tout cas de commun et je sens beaucoup de responsabilités sur mes épaules, je vais essayer d’être digne de cette responsabilité demain. »

Carte des résultats du deuxième tour


6ème circonscription
36 821 votants pour 75 950 inscrits (48,48 % de participation)
Votes blancs : 1 698 (4,61 %)- Votes nuls : 648 (1,76 %)

Natalia Pouzyreff (Ensemble) : 64,52 %
Mélinda Sauger (Nupes) : 35,48 %

7ème circonscription
38 154 votants pour 80 601 inscrits (47,34 % de participation)
Votes blancs : 1 849 (4,85 %)- Votes nuls : 649 (1,70 %)

Nadia Hai (Ensemble) : 55,64 %
Michèle Christophoul (Nupes) : 44,36 %

8ème circonscription
30 168 votants pour 74 523 inscrits (40,48 % de participation)
Votes blancs : 1 461 (4,84 %)- Votes nuls : 612 (2,03 %)

Benjamin Lucas (Nupes) : 56,41 %
Edwige Hervieux (Ensemble) : 43,59 %

9ème circonscription
41 018 votants pour 92 996 inscrits (44,11 % de participation)
Votes blancs : 3 157 (7,70 %)- Votes nuls : 780 (1,90 %)

Bruno Millienne (Ensemble) : 57,85 %
Laurent Morin (RN) : 42,15 %

12ème circonscription
35 732 votants pour 71 168 inscrits (50,21 % de participation)
Votes blancs : 1 694 (4,74 %)- Votes nuls : 555 (1,55 %)

Karl Olive (Ensemble) : 59,94 %
Edwin Legris (Nupes) : 40,06 %