Assurer une cohérence dans le développement urbain de la commune. Cette volonté est celle qui a conduit la municipalité à adopter, lors du conseil municipal du 14 juin, une délibération visant à créer un périmètre d’étude sur le secteur Sud de l’autoroute.

Le secteur Nord, au niveau de la rue des deux gares et de la route de Houdan de la gare à l’hôtel de ville, était déjà protégé par un périmètre d’étude. Par le biais de cette délibération, la Ville indique donc sa volonté de l’étendre à la rue du 8 mai 1945 et à la suite de la route de Houdan dans un secteur allant globalement de la mairie jusqu’à la maison de retraite La Fontaine Médicis, située rue des Prés.

« On a beaucoup de promoteurs qui étaient bloqués [par le périmètre d’étude du secteur Nord de l’autoroute] et ils ont donc commencé à chercher du tissu dans le Sud […]. Même en respectant le PLUI, on se retrouve avec des possibilités d’immeubles imposants à côté de maisons de ville qui ont un certain caractère ou qui ont un historique. On voudrait pouvoir maîtriser cela », résume l’édile, Sami Damergy (SE) en précisant que, dès lors qu’un périmètre d’étude est voté, il est valable « dix ans ».