Le 8 juin, le maire Laurent Brosse (DVD), a appris que les deux associations qui s’opposent au projet de requalification du centre-ville ont fait appel de la première décision de justice qui donnait raison à la Ville. Cette dernière entend « redynamiser » les abords de la mairie avec un projet qui prévoit l’implantation d’une maison médicale, de nouveaux commerces ainsi que d’un programme immobilier.

En juillet 2021, les associations Sauvons les Yvelines et Patrimoine-Environnement avaient saisi la justice pour empêcher la démolition de plusieurs bâtiments dont ­notamment les anciens locaux du Ciné ville. Le tribunal administratif de Versailles avait jugé, en mars dernier, que les deux associations n’avaient pas d’intérêt à agir. « Le projet, par sa situation, ses dimensions, son architecture et son aspect extérieur porte atteinte au caractère et à l’intérêt des lieux avoisinants », argumente de sa position l’association Patrimoine-­Environnement sur son site ­internet.