« On a qu’une envie c’est de commencer. » Le 18 juin, l’impatience dans la voix de Vanessa Pinan, assistante maternelle et présidente de l’association Mam Ô Papillons, était palpable. Ce jour-là, une porte ouverte de la maison d’assistantes maternelles était organisée. La maison, louée par l’association auprès de la mairie, doit ouvrir « fin août, début septembre ». Au total, neuf enfants de 10 semaines jusqu’à l’âge d’entrer en école maternelle seront encadrés par trois assistantes maternelles.

La maire, Martine Tellier (SE), se réjouit de l’ouverture prochaine de l’infrastructure. « Il y avait un besoin. Encore plus maintenant parce qu’en fait, depuis le confinement, il y a eu beaucoup de mouvements dans notre village et, entre autres, des jeunes couples ont acheté des maisons rurales », déclare-t-elle.

L’infrastructure, ouverte à tous, priorise néanmoins les résidents de la commune. Des familles issues des villes avoisinantes sont néanmoins venues se renseigner lors de la journée portes ouvertes. « C’est compliqué [d’arriver à faire garder son enfant], affirme Amandine, une Jambvilloise venue avec son fils de deux ans. Limite, il faudrait le planifier avant d’être enceinte. »