Une saison particulièrement réussie. Dans plusieurs niveaux de compétition, l’association Mash Horse-ball, créée en 1999 à Maisons-Laffitte et basée depuis 2003 dans l’ancienne champignonnière de Chapet, a fait parler d’elle. L’équipe féminine, composée de sept joueuses âgées de 21 à 32 ans, ont décroché, le 12 juin, la médaille de bronze dans la plus haute catégorie des amateurs.

« On attend une réponse de la fédération pour savoir si on passe en Pro [la saison prochaine] ou pas. Normalement ce sont les premiers et deuxièmes qui montent. En sachant qu’il y a, peut-être une équipe qui ne prend pas la place, on devrait peut-être passer en Pro la saison prochaine. On attend une réponse », déclare Morgane Barzaghi, membre de l’équipe féminine du Mash Horse-ball.

Quoi qu’il en soit, Morgane Barzaghi salue les performances de son équipe. Selon elle, la discipline requiert effectivement de nombreuses qualités. « Déjà, il faut savoir monter à cheval. À ce niveau-là, il faut quand même avoir un niveau d’équitation qui se rapproche du Galop 5, explique-t-elle. Ensuite, il ne faut surtout pas avoir peur. Il faut aussi avoir un sens du collectif car c’est un sport, à la fois individuel et collectif. On a le travail individuel avec le cheval qui impacte forcément le collectif. Je dirais que l’esprit collectif est indispensable parce que si le travail individuel n’est pas fait, obligatoirement, cela se répercute sur les copines […]. Il faut quand même être toutes sur la même longueur d’onde. »

L’équipe féminine du Mash Horse-ball n’est cependant pas la seule à s’être illustrée cette année. C’est également le cas de l’équipe masculine évoluant en Pro qui a remporté la finale du championnat durant le week-end du 2 et 3 juillet au haras de Jardy, à Marnes-la-­Coquette (Hauts-de-Seine). « Ils leur reste deux matchs, samedi et dimanche, expliquait Morgane Barzaghi le 29 juin. Quoi qu’il arrive, ils seront premiers ou deuxièmes même s’ils perdent les deux matchs. S’ils perdent les deux matchs, ils terminent deuxièmes. Mais comme c’est le premier et le deuxième qui montent en Pro Elite, forcément, ils monteront […]. La Pro Élite c’est la catégorie reine, il n’y a rien au-dessus. Le fait qu’ils y accèdent c’est donc énorme ! »

Les Poussins du Mash Horse-ball, âgés entre 7 et 9 ans, ne sont également pas en reste cette saison. En mai dernier, l’équipe a effectivement été sacrée championne de France. « Sur les quatre matchs qu’ils font, ils remportent les quatre », détaille Morgane Barzaghi qui entraîne cette catégorie.

Selon elle, la victoire des enfants incite particulièrement les autres à s’inscrire au horse-ball. « Il faut qu’on rachète des poneys », confie Morgane Barzaghi. Actuellement, l’association comptabiliserait « une centaine d’adhérents » et posséderait « une vingtaine » d’équidés.