Très prisés des voleurs pour les quelques grammes de métaux précieux qu’ils renferment, les pots catalytiques de voiture font partie des vols bien connus des forces de l’ordre. Les 14 et 15 juin derniers, les policiers de la sûreté départementale des Yvelines ont arrêté deux hommes suspectés de tenir un réseau de recel de ces pièces jusqu’en Roumanie.

Le suspect principal, un homme de 46 ans connu comme « un acteur important d’une économie parallèle », avait été aperçu au mois de mai au niveau d’un box de Chambourcy en train de charger « une centaine de pots catalytiques » dans un utilitaire.

D’après les investigations menées, le quadragénaire originaire de l’Essonne avait enrôlé son fils de 19 ans pour le ramassage des pots volés ainsi qu’une autre personne « pour leur acheminement en Roumanie jusqu’à une usine de retraitement afin d’en extraire les métaux précieux », explique une source policière.

Lors de sa garde à vue, il admettra avoir écoulé entre 20 et 30 pots catalytiques tous les 15 jours, pendant huit ans.« En revanche, il a nié les avoir volés », précise notre source. Lors des perquisitions, 55 pots ont été découverts et plus de 78 000 euros saisis au titre des avoirs ­criminels.