Les policiers ont été mobilisés le mercredi 17 août à 8 heures, pour effectuer une interpellation au domicile d’un jeune homme faisant l’objet d’un mandat d’arrêt. Lorsqu’ils sont arrivés au domicile du suspect situé rue Charlie Chaplin, le jeune homme de 21 ans a pris la fuite par la fenêtre.

Un appel au 17 a signalé qu’il aurait été aperçu dans la rue avec une arme de poing et qu’il aurait tiré un coup de feu. Les agents se dirigent alors vers la place Nelson Mandela, sans succès. Quelques instants plus tard, les policiers ont repéré le jeune homme en fuite sur une moto à hauteur du bois de la Crâne. Un hélicoptère de la gendarmerie tourne alors au même moment pour retrouver l’individu, mais celui-ci réussit, une nouvelle fois, à s’échapper.

Peu de temps après, un second appel au 17 a indiqué que le fuyard se trouvait dans la rue de l’Avre aux Clayes-sous-Bois et qu’il aurait trouvé refuge dans un appartement du secteur. Au vu du profil dangereux du mis en cause, le RAID a été mobilisé pour effectuer une perquisition dans ce domicile afin de retrouver l’individu, mais les membres de l’unité d’intervention font chou blanc car personne n’est présent dans le domicile.

En réalité, les différents appels passés au 17 étaient faux et ont été perpétrés par des complices du jeune homme en fuite pour orienter les forces de l’ordre sur une mauvaise piste. Trois personnes, deux hommes âgés de 30 et 32 ans et une femme âgée de 21 ans, ont été arrêtés pour complicité d’évasion d’un homme faisant l’objet d’une fiche de recherche pour mandat d’arrêt.

Finalement, le fuyard a été interpellé à son domicile à 20 heures, par des effectifs de la BAC (­brigade anti-criminalité).