Des nouveautés dans les transports en commun. Île-de-France mobilités (IDFM) et la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO) ont annoncé, dans un communiqué de presse, une « amélioration » de l’offre des transports en commun en vallée de Seine depuis le 29 août dernier. Elle concerne notamment le transport à la demande (TàD) Mantois effectué en minibus. Sur les 34 points d’intérêts recensés sur ce territoire par le TàD Mantois, 12 nouveaux se sont ajoutés.

Ces nouvelles destinations concernent « Family Village, la piscine et la clinique d’Aubergenville, l’IME de Breuil-Bois-Robert, le poteau d’Epône, la gare d’Hardricourt, la gare de Juziers, la gare routière des Mureaux, le pôle Lafarge de Limay, l’hôpital de Meulan, la mairie de Oinville-sur-Montcient et la base de loisirs de Moisson Lavacourt ».

Pour Laurent Probst, directeur général d’IDFM, ces nouvelles destinations sont effectivement typiques de celles proposées dans le cadre du transport à la demande pour permettre aux franciliens, et notamment à ceux de la grande couronne, de rejoindre facilement des points d’intérêts. « Le transport à la demande est parfaitement adapté à la grande couronne […] et notamment pour les petites villes où il y a des lignes de bus en heure de pointe le matin et le soir mais, en heure creuse, il n’y a pas de desserte », poursuit-il en insistant sur le fait que le transport à la demande est amené à se développer encore davantage dans les prochaines années.

En plus des nouvelles destinations proposées par le TàD Mantois, de nouvelles communes sont également desservies. C’est le cas de Rosny-sur-Seine. Cette dernière commune a indiqué le 2 septembre, sur sa page Facebook, que « ce service de proximité remplace la ligne 5R en journée ».

Pour pouvoir bénéficier du TàD Mantois, les réservations se font via une application, sur le site internet d’IDFM à l’adresse tad.idfmobilites.fr qui lui est dédiée ou par téléphone, du lundi au vendredi, de 9 h à 18 h, au 09 70 80 96 63. « La réservation est possible 30 jours avant le trajet et jusqu’à 1 h avant le départ, sous réserve de disponibilité à l’heure demandée », explique GPSEO en précisant qu’il est nécessaire d’avoir un titre de transport valide pour pouvoir monter à l’intérieur du minibus.