Les graines ne sont pas encore plantées mais les idées, elles, germent déjà. Dans le but de renforcer les liens sociaux entre les habitants, la Ville souhaite mettre en place des jardins participatifs et écologiques dans les douves du château. Il y a environ un an, la municipalité s’est donc rapprochée de l’association La Sève, une structure associative d’éducation à la biodiversité et spécialisée dans la permaculture basée à Sailly, pour bénéficier d’un accompagnement sur trois ans. Pour que ce projet soit une réussite et perdure, l’adjointe au maire déléguée à l’environnement et à l’agriculture, Daphnée Cadelice, insiste sur le fait que les jardins participatifs doivent aussi être portés par les habitants. C’est la raison pour laquelle une première réunion publique d’information et de présentation de ce projet a eu lieu le 17 septembre.

« On est dans les débuts de ce projet. On est en train de constituer le groupe coeur. Ce sera le groupe central [d’habitants], celui qui va construire le projet avec nous et qui a vraiment à coeur de proposer des choses dans ce jardin et de le voir prendre vie dans Ecquevilly », déclare l’élue en aparté de la réunion en insistant sur le fait que les jardins participatifs sont ouverts à tous.

« C’est pour nous tous, c’est pour cela qu’on ne veut pas le fermer », explique Daphnée Cadelice, maire-adjointe en charge de l’environnement et de l’agriculture, du projet des futurs jardins participatifs.

« C’est pour nous tous, c’est pour cela qu’on ne veut pas le fermer […], explique-t-elle. On a espoir que les habitants accueillent cela [positivement] et que même s’ils ne viennent pas planter ou jardiner avec nous, qu’ils viennent participer à des soirées soupes, des soirées smoothies ou d’autres activités proposées comme des débats [ou encore des repair cafés] pour vraiment faire pousser le lien social. Peut importe l’âge, la capacité physique, la catégorie socio-professionnelle, tout le monde sera accueilli. »

Une prochaine réunion publique est prévue le 1er octobre, de 10 h à midi, dans les douves du château. « [Cette réunion] sera pour faire découvrir les lieux, le terrain sur lequel nous allons opérer et composer ensuite ensemble un herbier endémique du terrain », résume l’adjointe de la future réunion. Les personnes intéressées pour participer à la mise en place et au suivi de ce projet peuvent également se manifester en téléphonant à la mairie qui est joignable par téléphone au 01 34 75 01 01. Daphnée Cadelice espère, en tout cas, que les jardins participatifs seront opérationnels l’an prochain. « J’espère qu’au printemps prochain, on commencera à faire les ­premières ­plantations », confie-t-elle.