Le jeudi 29 septembre au soir, des jeunes de Mantes-la-Jolie ont affronté d’autres jeunes de la commune voisine de Mantes-la-Ville. Au total, neuf personnes ont été ­placées en garde à vue.

La rixe a éclaté au niveau du centre commercial des Merisiers à Mantes-la-Ville. « Pendant environ deux heures, des jeunes hommes de ce quartier en ont affronté d’autres venus du Val-Fourré pour en découdre. Vers 22 h 30, des riverains ont prévenu la police. Les forces de l’ordre, sur place jusqu’à 3 h environ, ont tenté de ramener le calme », précise un article de 78actu.

Au total, ce sont neuf belligérants (issus des deux villes), âgés d’une vingtaine d’années tout au plus, qui ont été arrêtés et placés en garde à vue pour « violences en réunion ». « Lors de ces affrontements, une voiture garée sur le parking du centre commercial, une Renault Clio rouge, a été incendiée », précise l’article de nos confrères.

L’origine de la rixe n’est pas très claire. Vraisemblablement, le conflit serait « d’ordre commercial », explique une source proche du dossier. « Il y aurait un litige entre ces jeunes autour d’une moto », complète une seconde source.

L’édile de Mantes-la-Ville, Sami Damergy (SE), a affirmé à nos confrères que la commune est « en lien constant avec la police nationale pour assurer la sécurité sur le territoire. Le service prévention/médiation est mobilisé sur le terrain », conclut-il.