Une attaque informatique a touché la commune le samedi 24 septembre. Elle a décidé de porter plainte. Ces attaques d’un nouveau genre sont de plus en plus fréquentes.

La mairie a publié un message sur son site internet pour informer ses habitants. « L’intervention des services municipaux a permis de stopper très rapidement cette attaque », précise-t-elle.« Par mesure de précaution, la Ville est contrainte de restreindre fortement son accès à ses serveurs et à internet », poursuit-elle.

Contactée par nos confrères, elle a précisé que « l’impact est très limité sur les habitants. La problématique est plutôt en interne où les agents n’ont pas accès aux outils informatiques ».

En conséquence, elle conseille à ses habitants de privilégier le téléphone portable car les courriels ne peuvent pas être lus par les agents municipaux. Par ailleurs, dans la mesure du possible, il est également recommandé de reporter sa venue en mairie ou au sein des services municipaux (sauf pour les rendez-vous déjà pris).

Néanmoins, la continuité du service public est assurée. « L’Espace famille n’est plus accessible. Cependant, les inscriptions à la cantine scolaire et aux activités sont toujours possibles », ­précise la Ville.

Suite à cette cyberattaque, le maire, François Garay (DVG), a décidé de porter plainte. Il a précisé « qu’une enquête de la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) est en cours ». Cette attaque n’est pas sans rappeler celle survenue en août dernier et qui avait ciblé l’hôpital de Corbeil-Essonnes ou plus récemment celle de la ville de Caen qui a vu « son service d’état civil perturbé », explique un article de La Voix du Nord.