Pour sa 6e édition, le salon E-tonomy, salon départemental de l’emploi et des formations des métiers de l’accompagnement et du « prendre soin », s’est déroulé mardi 4 octobre à l’Oxygène Factory des Mureaux. Pour l’occasion, plus de 1 000 visiteurs étaient attendus autour de 2 000 offres d’emplois. De nombreux exposants étaient présents dont AFEC, Afpa, Apf France handicap ou encore Maintien ADOM.

Pierre Bédier, le président LR du Département des Yvelines, a notamment expliqué qu’il s’agissait du « premier consacré à ces questions d’emplois. Nous portons le développement économique de cette vallée qui a été très tourmentée. D’une vallée industrielle, nous sommes passés à une vallée où les difficultés d’emplois sont considérables. C’est le paradoxe qui a donné lieu à la création de ce salon. Nous manquons de ressources. Une des caractéristiques des Yvelines est que nous ne nous en remettons pas aux autres. Nous préférons agir et proposer des solutions novatrices. »

Et pour cette première, le salon a reçu Jean-Christophe Combe, ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées, pour décerner les certificats aux lauréats. Il s’est exprimé sur le besoin d’innovation dans le secteur : « Je suis ravi d’être ce matin avec vous à quelques jours du lancement du conseil national de la refondation (CNR). J’ai conscience de l’importance d’évènements comme celui-ci qui viennent porter des enjeux qui nous sont chers. Attractivité, innovation et réponse territorialisée : j’y crois profondément. »

Le Ministre a eu l’occasion de pouvoir visiter les différents stands pour rencontrer ces acteurs qui œuvrent dans le domaine de l’accompagnement et du soin. « L’attractivité des métiers du lien, notamment des aidants, mais aussi de l’engagement des bénévoles, sont des questions fondamentales. Aujourd’hui et comme jamais, c’est une question de reconnaissance, de valorisation, de formation, et aussi du regard que la société y porte. Ce changement de regard fera la différence de demain. »

Les diplômées ont lancé leur chapeau durant la remise des diplômes.

Après être revenu sur certaines actions et moyens pris au sein du gouvernement, il constate que « quatre milliards d’euros sont dédiés à la revalorisation des membres du secteur social. C’est un premier pas considérable, jamais vu auparavant, qui permet de rattraper les années de retard. De nouvelles actions sont à venir comme l’amélioration des conditions de travail. Les ­technologies peuvent y aider ».

Une des thématiques du CNR aura pour objet de se questionner sur le bien vieillir et d’interroger les différents acteurs à travers le territoire pour engager de nouvelles solutions et mettre en place des actions rapides. « La place des personnes âgées est une question de société. Je suis fier de pouvoir saluer le travail des nouveaux diplômés à qui j’ai eu l’honneur de remettre un certificat. C’est un moment dont vous vous souviendrez longtemps. Une dame m’a particulièrement touché en m’expliquant que cela fait 20 ans qu’elle fait ce métier et qu’il s’agit de son premier diplôme, s’est ému le ministre. C’est la meilleure des reconnaissances que l’on puisse porter. Vous êtes un exemple pour notre société et vous montrez qu’il s’agit de travaux utiles, qui ont du sens. Je vais partir de ce salon inspiré et confiant grâce à vous. »

François Garay, maire (DVG) des Mureaux, a remercié la présence de Jean-Christophe Combe. « Le sujet qui nous rassemble aujourd’hui est un sujet important de société. C’est un grand édifice à construire. Par rapport à la notion « d’à domicile », il y a la question du logement, de l’ameublement, du suivi. Encore beaucoup de travail est à fournir. Nous avons besoin d’une mutation du secteur public. Le Département à un rôle à tenir dans le domaine social. »