La ville des Mureaux fait partie des 222 communes qui bénéficient du programme Action Cœur de Ville lancé par le ministère de la Cohésion des territoires. Une démarche indispensable pour faciliter la vie quotidienne des habitants et qui permet de bénéficier de moyens inédits pour redonner au centre-ville toute son attractivité.

« Les Mureaux a initié depuis plus de 10 ans une dynamique ambitieuse de renouveau au travers de multiples opérations telles que la rénovation urbaine, la restructuration des espaces et équipements publics. Aujourd’hui, le centre-ville est plus que jamais au cœur des préoccupations. Il doit être un élément valorisateur et valorisé. Entremêlement du « Vieux village » et du quartier Gare, notre cœur de ville est singulier », explique le site internet de la Ville.

« Le programme est organisé de manière « souple » selon Boris Venon, adjoint en charge de la mission Cœur de Ville, de la rénovation urbaine, de l’habitat et de l’urbanisme et qui a démissionné à l’issue du conseil municipal. C’est-à-dire que l’on a une contractualisation mais que l’on peut réviser à échéance régulière. »

L’objectif de la ville est de poursuivre la reconquête résidentielle du centre-ville en développant une offre de logements de qualité. Il s’agit également de lutter contre la dégradation de l’habitat ancien avec des dispositifs pour encourager l’entretien et la rénovation et de garantir un habitat digne. L’arrivée de Eole (RER E) à la fin de l’année 2024 représente un enjeu considérable pour l’attractivité de la ville. Pour préparer au mieux cette échéance, la gare va être pleinement rénovée.

La commune des Mureaux, en lien avec la ville de Meulan-en-Yvelines, poursuit la construction d’un nouveau franchissement de Seine. Des deux côtés de la Seine, le patrimoine joue un rôle important. Les deux villes souhaitent valoriser leur histoire, des Jeux olympiques en passant par les aspects paysagers et les formes urbaines remarquables.

Après l’ouverture de l’Espace Seniors en 2020, la ville prévoit d’accompagner l’arrivée d’une formation du Centre national des Arts et Métiers (CNAM), étoffant ainsi l’offre de formation présente sur le territoire. Un tiers lieu, facilitant l’animation du centre-ville, est également à l’étude ainsi que la création d’un équipement phare dédié aux arts numériques afin de ­renforcer l’attractivité du centre-ville.

La ville des Mureaux a souhaité, en raison de son attachement à la culture, lui dédier un axe de sa stratégie dans le cadre d’Action Cœur de ville. Elle entend soutenir les acteurs culturels de l’économie sociale et solidaire et favoriser l’installation d’artistes et d’artisans d’art dans les locaux commerciaux vacants.

Après la réussite de l’écoquartier Molière, la commune ambitionne de créer un nouvel éco-quartier de centre-ville. Il s’agit de gagner en qualité de vie en centre-ville et c’est dans cet esprit que l’axe « santé » a également été réaffirmé avec le ­projet.

Durant le conseil municipal du 28 septembre, le projet a longuement été abordé. Durant ce conseil, le schéma directeur des espaces publics a été voté à la majorité. Concernant l’opération d’aménagement secteur gare, Boris Venon explique que « le bailleur voulait construire deux logements pour un démoli, mais la répartition se fait de la manière suivante : un aux Mureaux et le deuxième en dehors mais dans le périmètre de la communauté urbaine. » Le maire François Garay (DVG) explique, quant à lui, « sachant qu’aujourd’hui, par rapport au nombre de logements sociaux, la ville des Mureaux, par rapport à d’autres villes, nous sommes toujours sur la barre supérieure à 40 % de logements sociaux. Il faut recréer une mixité en tant que tel, et aujourd’hui, c’est pour cela aussi, que l’on veut, dans le cadre de GPSEO, retisser différemment. » Ce projet a été voté lui aussi à la majorité.

Le projet en chiffre

Axe 1 – De la réhabilitation à la restructuration : vers une offre attractive de l’habitat en centre-ville : 524 467 euros
Axe 2 – Favoriser un développement économique et commercial équilibré : 420 940,44 euros
Axe 3 – Développer l’accessibilité, la mobilité et les connexions : 20 908 800 euros
Axe 4 – Mettre en valeur les formes urbaines, l’espace public et le patrimoine : 23 405 927,65 euros
Axe 5 – Fournir l’accès aux équipements, services publics, à l’offre culturelle et de loisirs : 939 990 euros
Axe SMO – Stratégie et mis en œuvre : 251 790 euros
Axe C – Culture : 13 281 030 euros
Axe DDS – Développement durable et santé : 108 000 euros
Total : 59 840 945,09 euros