Consciente de l’importance de la cause animale au sein de la société, la municipalité, récemment labellisée « Ville amie des animaux » par le conseil régional d’Île-de-France, s’est engagée en faveur de la reconnaissance des droits des animaux, de leur protection et plus généralement de leur bien-être. Sauver des animaux de la maltraitance, comme dans le cas de toutes les maltraitances, constitue d’abord une urgence qui nécessite une intervention publique des plus réactives.

« Pour gagner en efficacité, il paraît indispensable que les maires disposent du droit de formaliser des arrêtés de mise en danger pour ces victimes que sont certains animaux de compagnie, précise Eddie Aït, maire SE de Carrières-sous-Poissy. J’ai proposé au conseil municipal d’adopter une motion en faveur du renforcement des pouvoirs de police du maire pour lutter contre la maltraitance et les violences faites aux animaux. » La motion a été adoptée à l’unanimité des membres du conseil municipal réuni le 12 octobre. Elle sera adressée au Président de la République, au Président du Sénat, à la Présidente de l’Assemblée Nationale, à la Première Ministre et au Président du Conseil ­Économique, Social et ­Environnemental.