De Bilbao à Paris, en passant notamment… par Saint-Quentin-en-Yvelines (SQY). Le parcours de la 110e édition du Tour de France, dévoilé le 27 octobre, proposera, outre un départ d’Espagne et plusieurs étapes dans le Pays Basque, une ultime étape qui s’élancera du Vélodrome national, à Montigny-le-Bretonneux. L’information était déjà évoquée depuis quelques années, elle s’est confirmée le 27 octobre lors de la présentation du parcours de cette édition 2023.

Cette étape finale de la Grande Boucle, donnera ainsi un avant-goût des Jeux olympiques et paralympiques (JOP) de Paris 2024. Le Vélodrome national, place forte du cyclisme sur piste international et siège de la Fédération française de cyclisme, en sera en effet un des sites hôtes. Il accueillera les épreuves de cyclisme et paracyslisme sur piste et d’escrime du pentathlon moderne, tandis que les épreuves olympiques sur route traverseront entres autres les ­Yvelines.

« Au matin de la dernière étape, nous serons à SQY, qui compte trois sites des JOP rien que pour le cyclisme (le Vélodrome national donc, mais aussi le Stadium de BMX situé en face et la colline d’Élancourt pour la VTT, Ndlr), a déclaré Christian Prud’homme, le directeur du Tour, lors du dévoilement du tracé. Nous sillonnerons les routes des Yvelines – d’où s’élance chaque année Paris-Nice – puis des Hauts-de-Seine, avant d’entrer dans Paris. Dans la capitale, nous longerons le jardin du Luxembourg, nous traverserons le Louvre, […] nous remonterons ensuite les Champs-Élysées, les coureurs tourneront ensuite place Charles de Gaulle autour de l’Arc de Triomphe, […] et après huit tours de circuit, nous assisterons à l’emballage final et nous pourrons féliciter les lauréats du Tour 2023. »

Un emballage final de cette 21e et dernière étape qui devrait sourire aux sprinteurs après 115 km. Pour rappel, depuis 5 ans, l’étape finale du Tour de France s’élance chaque année des Yvelines (exception faite de l’année dernière avec un départ de La Défense) au titre d’une convention entre le Département et Amaury sport organisation, l’organisateur de la Grande boucle. Le parcours détaillé de cette édition 2023 doit encore être soumis à validation de la Préfecture. Mais selon 78actu, Les Clayes-sous-Bois, Plaisir, Élancourt, Montigny-le-Bretonneux ou encore Guyancourt, feront partie des communes traversées par les coureurs.

Du côté des élus yvelinois, on se réjouit bien sûr de ce parcours. À commencer par le président du Département, Pierre Bédier (LR). « Les Yvelines seront en fête pour accueillir le départ de la dernière étape, a-t-il déclaré sur son compte Twitter. Une nouvelle fois, la richesse de notre patrimoine et la beauté de nos paysages seront mises en lumière lors de ce fabuleux événement populaire au rayonnement international. »

« SQY et son Vélodrome national sont très heureux et excités à l’idée de recevoir le départ de l’ultime étape du Tour de France 2023 », s’est de son côté félicité, lui aussi sur les réseaux sociaux, Laurent Mazaury (UDI), vice-président en charge des sports à SQY, qui donne rendez-vous le 23 juillet prochain. « Quelle joie d’avoir le départ de la dernière étape du Tour le 23 juillet depuis le Vélodrome national », abonde sur Twitter Arnaud Courtier, directeur des sports de l’Agglomération. Rendez-vous le 23 juillet donc, pour ce qui promet d’être une sacrée fête à un an des JOP.