Un plan municipal de sobriété énergétique a été élaboré face à la flambée des prix de l’énergie à Carrières-sous-Poissy. Les premières mesures ont été prises. Dans un communiqué de presse du 4 novembre, la ville indique que quatre objectifs ont été fixés : « la non-augmentation des impôts locaux fixés par la Ville, une gestion rigoureuse des finances publiques, la solidarité avec les plus fragiles et le maintien de la qualité du service public local ».

« On accélère la prise de mesure à cause de l’augmentation de 43 %, informe Eddie Aït, maire (SE) de Carrières-sous-Poissy. Nous avons procédé à une modification budgétaire pour anticiper l’année prochaine. Nous avons fait une note très stricte sur la question du chauffage : 19 degrés dans les locaux occupés et 16 degrés dans les gymnases avec des mises hors gel. » Les températures sont contrôlées et la Ville travaille avec ses fournisseurs d’électricité pour assurer d’avoir des installations efficaces. « En ce qui concerne les décorations de Noël, nous souhaitons avoir une démarche sur la durée, continue l’édile. Nous passons de 9 à 4 semaines d’allumage. Les décorations seront évidemment en LED. Nous ne voulions pas priver les Carriérois de l’esprit de Noël. » Un marché de l’énergie qu’il faut réguler et qui est « devenu totalement fou aujourd’hui, explique-t-il. Ce n’est pas possible de subir une augmentation de 43 %. Ce qui nous inquiète, c’est vraiment 2023 ».