Du matériel de cuisine, des jeux de société mais aussi des outils de jardinage et de bricolage. Le 15 octobre, lors de l’ouverture de la bricothèque située dans un local municipal au niveau de la rue des écoles, les habitants ont pu constater que les objets mis à la disposition des adhérents par l’association Les Colibris d’Andrésy sont particulièrement diversifiés. Pour l’association, la bricothèque, désormais ouverte les samedis, permet notamment de lutter contre les achats jugés peu utiles.

« On s’est aperçu qu’on a souvent des objets chez soi qui ne nous servent pas souvent et qu’on pourrait facilement mutualiser car ils nous prennent de la place. Ils sont parfois assez chers et cela ne sert à rien que tout le monde les ait », résume Sylvie Goldfain, coprésidente et fondatrice de ­l’association, de l’idée de créer une ­bricothèque.

Pour pouvoir bénéficier du prêt d’objet, la cotisation annuelle est de 20 euros. À cela peut éventuellement s’ajouter, selon l’objet emprunté, un coût de location variant de un à 20 euros par semaine. Des objets en libre-service sont aussi proposés et des ateliers concernant, par exemple, la fabrication de cosmétiques vont être ­régulièrement organisés.