Des cartables numériques à destination des collégiens. Dans le cadre d’une opération pilote menée dans 17 collèges yvelinois visant à promouvoir l’égalité des chances entre les élèves, des tablettes numériques ont été distribuées par le Département aux élèves de sixième et de quatrième. Cette distribution a eu lieu le 28 novembre pour les sixièmes au collège Sully, à Rosny-sur-Seine. Elle a été suivie, quelques jours plus tard, par celle destinée aux quatrièmes. Au total, selon la principale de l’établissement Virginie Roge, ce sont environ « 300 tablettes » qui ont été confiées aux élèves rosnéens. Le 13 janvier, ceux rencontrés aux abords de l’établissement ont affirmé à La Gazette qu’ils en étaient satisfaits.

« C’est vraiment très pratique. En plus, je trouve que la tablette a une bonne autonomie », affirme Emma, une élève scolarisée en quatrième, en insistant sur le fait qu’elle n’y a recours que dans un objectif pédagogique.

Alors que les sixièmes et quatrièmes rencontrés vantent les mérites de ces tablettes numériques, plusieurs élèves en classe de cinquième regrettent, eux, de ne pas en disposer. « Ce n’est que pour les sixièmes et les quatrièmes. Nous, on n’y a pas le droit », déplore l’un d’eux.

« Le fait de ne distribuer les cartables numériques qu’aux élèves de sixième et de quatrième est un choix qui a été fait sur tous les collèges pilotes du projet, explique Virginie Roge. Ces élèves-là seront en cinquième et en troisième l’année prochaine et on fera à nouveau les sixièmes et les quatrièmes à la rentrée scolaire 2023-2024. Au fur et à mesure, on aura tous les élèves qui seront concernés. [Distribuer les tablettes numériques aux troisièmes cette année avait] un intérêt très limité puisqu’ils doivent rendre l’outil numérique à la fin de la troisième. »

Le Département indique sur son site internet que « pour les 17 collèges pilotes, le coût du déploiement des cartables numériques est estimé à 10 millions d’euros ». « Jeunes gens, prenez soin de cet outil pédagogique numérique, affirmait en novembre dernier le président LR du Département, Pierre Bédier, lors de la remise des cartables numériques aux élèves en classe de sixième à Rosny-sur-Seine. Ce n’est pas parce que vos papas et vos mamans ne nous ont pas donné un chèque qu’ils ne les ont pas payés […]. L’argent ne tombe pas du ciel, il [provient] des impôts […]. Ne pas prendre soin [des tablettes numériques] c’est nous obliger à dépenser plus et je viens de vous dire d’où provenait l’argent. »

Le collège Sully n’est pas le seul établissement sur le territoire de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO) à bénéficier de cette première vague de déploiement. Comme le relatait La Gazette en septembre dernier, les collèges Jean Lurçat à Achères, Benjamin Franklin à Epône, Henri IV à Meulan-en-Yvelines, Arthur Rimbaud à Aubergenville et Jean Zay à Verneuil-sur-Seine sont également concernés. Selon Pierre Bédier, les distributions des cartables numériques seront élargies aux autres établissements durant les prochaines années.

D’après le Département, « d’ici à 2026, ce ne sont pas moins de 136 000 élèves et enseignants, du CM1 à la troisième qui vont être équipés ». Le conseil départemental des Yvelines propose effectivement aux communes qui le souhaitent d’équiper les CM1 et CM2 pour assurer une continuité avec le collège. D’après le maire LR de Rosny-sur-Seine, Pierre-Yves Dumoulin, « dès l’année 2023, les élèves de CM1 seront équipés d’une tablette numérique ».