Cet Aubergenvillois de 26 ans avait une vision particulière de la séduction. Entre le 1er janvier et le 15 août derniers, il a montré son sexe à neuf femmes sur le parking de la gare des Clairières de Verneuil. Interpellé mercredi dernier par les enquêteurs du commissariat de Conflans-Sainte-Honorine, il a été condamné par le tribunal de Versailles à 18 mois de prison ferme.

S’il a justifié ses actes par « une envie de séduire » selon une source policière, ses victimes, âgées de 16 à 34 ans, ont été très choquées. Deux interruptions temporaires de travail psychologiques de 8 et 13 jours ont été délivrées à deux d’entre elles. « Il les attendait sur le parking et les suivait en se masturbant, précise cette même source. Il frottait son sexe sur le capot de leur voiture. »

Après avoir exploité les bandes de vidéosurveillance, les policiers identifient l’homme, déjà connu pour des faits similaires commis aux Mureaux et à Versailles il y a une dizaine d’années. Les victimes le reconnaissent sur des photos. Lors de sa garde à vue, il a expliqué répondre à « des pulsions » et avoir « des troubles psychiatriques ». L’expertise psychiatrique a conclu qu’il pouvait être responsable pénalement.