Dans le cadre de la vaste rénovation urbaine que connaît actuellement le quartier de la Coudraie, les projets d’équipement commencent à se dévoiler. A l’entrée du quartier, sur une partie de l’emplacement de l’une des deux emblématiques barres d’immeubles abattues, une crèche de 60 berceaux, annoncée de longue date, va voir le jour d’ici fin 2019.

Elle sera incluse dans un bâtiment en R+1 qui comprendra également un parking de 25 places pour les employés en sous-sol, et une salle polyvalente d’une capacité de 130 places assises au premier étage. L’appel d’offres pour cet équipement d’une surface de plancher de 1 300 m² a été lancé en octobre. Selon le planning prévu, les offres sont actuellement en cours d’étude.

« Tout le quartier de la Coudraie est en rénovation, on va avoir plus de 800 logements qui vont sortir de terre, et dans ce cadre-là, on avait besoin d’une crèche pour répondre aux besoins du quartier notamment », justifie de ce projet Eric Roger (DVD), conseiller municipal délégué à la petite enfance.

Si ce dernier précise « notamment », c’est parce qu’il rappelle que les crèches à Poissy ne sont « pas sectorisées » et que l’équipement prévu pourra donc « rayonner un peu plus que sur le quartier de la Coudraie ». Et d’ajouter, au vu de sa localisation : « C’est une crèche qui va être en entrée ou sortie de ville, ça va permettre aux parents, lorsqu’ils sortent [ou] rentrent dans Poissy, de pouvoir déposer leurs enfants. »

Pour la construction de cet équipement, selon l’appel d’offre, la commune doit recevoir plus d’un million d’euros de subventions de l’État, de la Région et de la Caisse d’allocations familiales. La ville sera propriétaire du bâtiment mais « conventionnera » avec un gestionnaire privé pour la gestion de « tout ou partie des berceaux » de la crèche, apprend Eric Roger. Il indique que les travaux de ce bâtiment « vont commencer cette année » et sont prévus pour se terminer « fin 2019 – début 2020 ».

« Nous avions proposé que cette crèche soit intergénérationnelle, malheureusement ça n’a pas été retenu », regrette de son côté Mohamed Ragoubi, figure du quartier et l’un des représentants de l’association des habitants de la Coudraie. Eric Roger confirme que la crèche de la Coudraie ne « sera pas spécifiquement intergénérationnelle ». Il souligne cependant que, « comme on le fait déjà avec d’autres crèches de la ville », un travail sera mené « sur la transmission et l’intergénération ».