Dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 novembre, deux cambrioleurs circulent dangereusement à bord de leur véhicule. Sur la banquette arrière, un sac contenant une enceinte hi-fi que les deux hommes ont subtilisée quelques instants plus tôt dans un pavillon de Tessancourt-sur-Aubette. Seulement, leurs embardées sur la voie de circulation alertent une patrouille de police qui procède immédiatement au contrôle du véhicule.

Bonne pioche pour les policiers qui ne manquent pas de relever, dans l’habitacle, un attirail qui ne laissait que peu de place aux doutes : un pied-de-biche rangé dans un sac aux côtés de l’enceinte volée. En parallèle, les fonctionnaires sont informés du vol par effraction commis, non loin de là, en présence des propriétaires endormis. Après l’interpellation des deux hommes, qui s’avéraient être des marginaux, la fouille du véhicule permettait de trouver deux téléphones portables, ainsi que deux paires de gants, une lampe frontale et une pince ­coupante.

Pourtant, et malgré les éléments à charge, les deux cambrioleurs n’ont reconnu les faits que partiellement. Jugés en comparution immédiate, ils ont tout deux été condamnés à six mois de prison puis écroués.