Présenté respectivement en conseil municipal le 19 janvier et au Département le 5 février, le contrat départemental Yvelines +, d’un montant de 11,7 millions d’euros, a été signé ce lundi 22 mars. Ce dispositif prévoit ainsi une prise en charge financière pour la réhabilitation ou réalisation de neuf projets structurants pour la commune, dont la rénovation du gymnase Jean Guimier dans le Bas domaine, ou encore la réhabilitation de l’école maternelle des Alliers de Chavannes, ainsi que la création d’un espace de restauration et d’un accueil périscolaire.

« Le dernier entraînement que j’ai fait avec les mini-poussins, il faisait 7°C. » Ce lundi-là, la présidente du CAMV basket et également adjointe chargée de l’environnement, Hassna Moummad, présente les problèmes rencontrés par son club, pendant les entraînements au gymnase Jean Guimier. « Il est homologué pour les compétitions de basket, par contre quand il y a des infiltrations par le toit, l’arbitre arrête la rencontre et on passe la serpillière », déplore-t-elle, montrant également le toit gondolé à cause des infiltrations d’eau d’un ­vestiaire, ayant dû être renforcé.

Une autre entraîneuse abonde : « Ça fait 40 ans que je viens dans ce gymnase pour le basket et c’est vrai qu’en 40 ans, à part pour les belles couleurs, on n’a pas vu beaucoup d’évolution. » Le club ayant un projet de montée en pré-Nationale pour ses féminines, « le gymnase doit vraiment être homologué » pour cette catégorie-là, insiste Hassna Moummad. « Il faudrait aussi qu’il soit mieux signalé, quand on a des compétitions, beaucoup de gens se perdent », poursuit l’entraîneuse.

Les travaux, d’un montant de 2,1 millions d’euros, démarreront en 2022, pour une durée d’un an, et prévoient notamment la mise aux normes du bâtiment par des travaux de désamiantage et ­d’isolation extérieure. « On va revoir complètement au niveau de la structure, de la toiture mais également au niveau des équipements et de la circulation à l’intérieur », ­précise le maire SE Sami ­Damergy.

À l’école maternelle des Alliers de Chavannes, la directrice pointe là aussi une situation dégradée, dans une école dont les travaux de rénovation ont pourtant été livrés à la mi-2015. « Je suis arrivée en septembre 2018, ce n’était pas très vieux et malheureusement cela a été rénové avec quelques malfaçons, nous avons déjà des murs cloqués qui ont pris l’eau », fait-elle savoir. L’autre difficulté de l’école, réside dans le fait de faire traverser les élèves tous les midis pour aller manger au centre Pom’s, l’établissement de cinq classes ne disposant pas de restaurant scolaire. « C’est un cauchemar », poursuit-elle, mettant en avant le fait de traverser un axe routier très fréquenté.

Huit millions d’euros sont ainsi budgétés pour la réalisation de ce restaurant scolaire et d’un accueil de loisirs et la suppression des classes en préfabriqué pour des bâtiments en dur. Les travaux devraient démarrer en 2022 et s’achever en 2024. « Cette signature permet de concrétiser un engagement qui jusqu’ici n’était qu’un engagement verbal, souligne le président du Département, Pierre Bédier (LR). […] Le seul fil qui relie ces équipements c’est le fil de l’intérêt des habitants tel que la municipalité le défend. […] C’est inacceptable en 2021 de voir des équipements dans un tel état. »