L’AS Poissy ne rechaussera pas tout de suite les crampons. Après plusieurs rebondissements, la saison 2020-2021 de football en National 2 est désormais officiellement terminée. Cette décision a été annoncée le 23 avril par la Fédération française de football (FFF) via un communiqué.

« À la suite des dernières annonces du gouvernement, le Comex de la FFF a étudié la possibilité d’une reprise à compter du 3 mai mais, en raison d’un calendrier très restreint, avec un nombre important de journées à disputer, sans aucune possibilité de report, avec des délais incompressibles et nécessaires d’entraînements auparavant, il apparaît impossible de mettre en place une reprise satisfaisante et raisonnable de ces ­compétitions », déclare la FFF.

En raison de la « saison blanche » annoncée par la Fédération, « aucune montée ni descente concernant les clubs engagés […] en National 2 n’aura donc lieu cette saison ». Bien que lanterne rouge du classement avec cinq points, l’AS Poissy évoluera donc toujours dans cette division la saison prochaine.

Au sujet de la non-relégation du club, le président, Olivier Szewezuk, ne souhaite pas polémiquer. Le club n’ayant disputé cette saison que neuf matchs sur les 30 rencontres initialement prévues par le calendrier sportif, il est donc tout à fait envisageable selon lui de pouvoir « retourner la ­situation ». Quant à l’arrêt du championnat, le président de l’AS Poissy semble néanmoins le comprendre. « Je pense que c’est une décision sage […], confie-t-il le 23 avril. Le ministère de la santé, le ministère des sports, ils savent très bien que c’est compliqué. »

Cette décision semble d’autant plus justifiée que les joueurs pisciacais semblaient découragés par l’absence d’un retour à la compétition. « Ils étaient à l’entraînement même s’il y avait un protocole médical, précise Olivier Szewezuk. Vous le savez, on ne peut pas faire de confrontations donc c’était un entraînement un peu light on va dire à ce niveau là donc les garçons, je pense qu’ils étaient un peu démotivés quelque part […]. Quand vous n’avez pas de compétitions le samedi, comment voulez-vous ­rester motivé ? »

Alors que l’arrêt du championnat vient d’être annoncé, le président du club pisciacais songe déjà à la prochaine saison. Il espère, entre autres, que le contexte sanitaire permettra une reprise normale des entraînements « au milieu du mois de juin ».

« L’entraîneur a une feuille de route pour la saison prochaine, ajoute Olivier Szewezuk. C’était quand même compliqué pour lui de prendre cette équipe sans un match […]. Il a pu les jauger à travers les entraînements mais ce n’est pas évident. » L’entraîneur, Walid Aïchour, avait été nommé à ce poste après que le club se soit séparé de Laurent Fournier, suite à leur défaite 2 à 1 à domicile par le club yvelinois de Sainte-Geneviève des Bois, le 24 octobre dernier. Le championnat s’était arrêté dans la foulée, suite aux annonces gouvernementales du 28 octobre visant à instaurer un confinement national, à ­compter du 30 octobre.