« Un espace de partage et de convivialité où pourront s’organiser réunions, échanges et partage de l’incontournable verre de l’amitié », décrit le maire pisciacais, Karl Olive (DVD), du nouvel écrin de 167 m² qui accueillera désormais les associations d’anciens ­combattants de la ­commune.

Inauguré vendredi 7 mai dernier, rue du 8 mai 1945, il porte de le nom Arnaud Beltrame, le colonel de gendarmerie assassiné lors de l’attentat terroriste de Trèbes (Aude) le 23 mars 2018. « Il a consacré sa vie à son pays allant jusqu’à se sacrifier pour sauver celle de son prochain (Arnaud Beltrame s’était constitué comme otage pour sauver la vie d’une hôtesse de caisse, Ndlr) », souligne l’édile pour expliquer ce choix.

Le maire de Trèbes, Éric Ménassi (DVG), était présent pour l’inauguration.

Après être intervenu à Poissy lors d’un séminaire sur la ­radicalisation dans la fonction publique et le milieu associatif, le maire de Trèbes, Éric Ménassi (DVG), était présent pour l’inauguration. « Baptiser ce bâtiment au nom d’Arnaud Beltrame c’est un symbole, l’expression d’une République profonde, lance l’élu qui qualifie le gendarme âgé de 44 ans de héros. Je m’incline devant sa force, son abnégation, sa bravoure, devant ce qui l’a ­transcendé ce jour-là. »