Construit sur un ancien parking de l’usine PSA, le long de la route départementale 30, le parc d’activités Dynamikum va bientôt accueillir ses premières entreprises. Mardi 25 mai, certaines d’entre elles étaient présentes pour constater l’avancement du chantier de cette extension du Technoparc qui a débuté au mois de décembre et devrait s’achever ­totalement en 2023.

« Depuis que le chantier a émergé on a beaucoup de visites parce que les entreprises peuvent se projeter dans des locaux quasiment terminés », se réjouit Frédéric Charpentier, le directeur général de la Société d’économie mixte pour l’attractivité de Poissy (Semap). Alors qu’un tiers du site est déjà commercialisé, le premier des sept bâtiments prévus devrait être livré au mois de juillet.

C’est dans celui-ci, que s’installera la société Paper Power, qui fabrique principalement des agendas et des calendriers. « On cherchait des locaux qui puissent héberger et nos bureaux, qui sont actuellement à Courbevoie (Hauts-de-Seine), et notre espace ­stockage logistique, qui lui est à Mantes-la-Ville : la localisation cochait beaucoup de cases », explique de son intérêt pour le site pisciacais, Jessica Théol, l’une des deux dirigeants de l’entreprise qui emploiera 12 personnes sur place à son implantation cet été.

L’entreprise Paper Power (dont les gérants sont au centre de la photo), qui fabrique des agendas et des calendriers, s’installera cet été dans le premier bâtiment sorti de terre sur le site Dynamikum.

Pour Christophe Remy, le dirigeant de la société Arômes & Gourmandiz, actuellement située à Garches (Hauts-de-Seine), et acquéreur d’un bâtiment de 152 m², c’est avant tout l’offre qui l’a séduit : « On a pour projet de s’agrandir et se développer mais pour trouver ce type de bâtiment en neuf dans les Hauts-de-Seine c’est quasiment impossible ! » Si les délais sont respectés Arômes & Gourmandiz pourra s’installer au mois de novembre.

Ce témoignage confirme ainsi le propos du directeur de la Semap, qui voyait se constituer de l’autre côté de la route, une liste d’attente pour les locaux du Technoparc Cristal. Ce dernier s’étend d’ailleurs sur les autres entreprises qui investiront prochainement les lieux à l’image de Nornes, une société de transports locataire au Technoparc Cristal qui deviendra propriétaire dans le site voisin. « On va avoir des choses qui sont assez diverses, une entreprise de pose de store, une de ­maintenance en bâtiment, Eurocompétence qui est une société formation et on discute actuellement avec la Miroiterie de Poissy (actuellement située rue Codos, Ndlr), qui envisage de déménager leur activité ici où ils auront plus d’espace et seront beaucoup mieux placés », ­énumère Frédéric Charpentier.