Huit cent cinquante. C’est le nombre d’injections de Pfizer et Moderna réalisées le 1er juin lors de l’ouverture du vaccinodrome porté par la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO) au Hall 5 du Parc expo. Selon l’édile mantais et président de GPSEO, Raphaël Cognet (LR), ce centre remplace celui de l’Agora qui manquait de place pour accroître les vaccinations. Les soignants en sont satisfaits.

« On est très content parce qu’on va pouvoir vacciner plus de personnes », déclare la médecin généraliste à Gargenville et secrétaire générale de la CPTS Yvelines Nord, Geneviève Enguehard. La directrice de l’association Odyssée venant en aide aux personnes fragiles à domicile et ayant aidé à la campagne de vaccination, Valérie Cornu, affirme que « 7 000 » vaccinations sont prévues la semaine du 7 juin dont « 6 000 » primo-injections.

Sur la fermeture du centre à l’Agora, Geneviève Enguehard précise : « Je pense que ça n’a pas d’intérêt qu’il y ait des centres très proches. Pour les personnes qui ne peuvent pas trop se déplacer, il vaut mieux qu’il y ait des centres éparpillés. » Dans son édition du 26 mai, La Gazette indiquait que l’ouverture du vaccinodrome est prévue jusqu’au 31 décembre.