L’étang des Bauches a de nouveau été le théâtre d’un drame ce mardi 8 juin. Un adolescant de 17 ans s’est noyé alors qu’il se baignait dans le plan d’eau pourtant interdit à la baignade depuis 2014. Secouru par les pompiers, le quotidien Le Parisien annoncait le décès du jeune homme ce 12 juin.

Il n’est pas encore 13 h lorsqu’un groupe de jeunes prévient les sapeurs-pompiers. Leur ami, âgé de 17 ans et originaire d’Argenteuil (Val-d’Oise), vient de couler dans l’étang. Immédiatement les secours se rendent sur place en déployant notamment une équipe de plongeurs. « La victime a été retrouvée après quelques minutes de recherches », rapporte le Codis. Mais, lorsque que l’adolescent atteint la berge, il ne respire plus. Les sauveteurs effectuent les gestes de premiers secours et parviennent à faire repartir son cœur avant de le transporter à l’hôpital.

Quant à ses amis, ils ont été escortés par la police pour être entendus sur les circonstances de l’accident. Voyant des incidents similaires se répéter, même depuis la mort en juillet 2019 d’un homme de 21 ans, la Ville avait déjà renouvelé une campagne de prévention l’été dernier. « Chaque été des décès sont à déplorer et il est intolérable qu’aucune prise de conscience ne se fasse », déplorait-elle déjà à l’époque.