Sans surprise Valérie Pécresse (Libres) a pris une bonne option dimanche 20 juin pour conserver la tête de la Région. Avec 35,94 % des voix obtenues à l’issue du premier tour, la présidente sortante devance largement ses adversaires. Derrière elle, Jordan Bardella (RN) ne capte que 13,12 % des voix, et Julien Bayou (EELV) qui mènera la liste d’union de la gauche constituée ce lundi 21 juin avec le Parti socialiste et les Insoumis initialement qualifiés. Partout en Île-de-France, ce scrutin a été touché par une abstention record établie à près de 70 % contre 54,1 % lors du dernier ­rendez-vous régional en 2015.

Lors de sa prise de parole, diffusée après l’annonce des résultats sur Cnews, Valérie Pécresse juge « qu’une dynamique est enclenchée » et voit ses premiers résultats comme « une reconnaissance du travail effectué au service des Franciliens depuis six ans ». Et comme elle avait déjà pu l’annoncer lors de sa campagne, sa liste sera la même en vue du second tour. « Même liste, même projet », martèle celle qui avait exclu toute alliance avec LREM.

Créditée de 11,76 % en quatrième position, la majorité présidentielle a fait le choix de maintenir sa liste emmenée par Laurent Saint-Martin (LREM). « On se maintient car on y croit, on a un vrai projet progressiste et républicain », explique de ce choix Pierre Luce, le référent ­départemental du mouvement.

La nuit a été plus mouvementée en revanche pour les listes de gauche qui ont finalement annoncé, lundi 21 juin, une alliance. Détachés du trio de tête, Audrey Pulvar (PS) et Clémentine Autain (FI) qui avaient respectivement récolté 11,07 % et 10,24 % des voix, ont ainsi rejoint les rangs de Julien Bayou pour faire bloc contre Valérie Pécresse. « On y était déjà favorable dès le premier tour, si on y regarde bien la gauche unie peut encore gagner, à nous d’aller chercher les abstentionnistes », espère l’ancienne maire PCF de La Verrière et candidate Nelly Dutu avant que l’alliance ne soit bouclée. Audrey Pulvar a appelé de son côté à « construire un rassemblement d’union de la gauche autour de l’écologie », lors de sa prise de parole diffusée sur France 3 Île-de-France.

« La liste s’est constituée à la proportionnelle », détaille Ghislaine Senée, référente départementale EELV et tête de liste dans les Yvelines. Une place qu’elle garde, tout comme son second Benoît Hamon malgré la recomposition. Selon l’ancienne maire d’Evecquemont, les négociations qui devaient permettre de trouver un terrain d’entente sur un programme commun ont été longues. « On a travaillé sur les mesures phares et notamment sur cette gratuité des transports à laquelle nous ne croyons pas vraiment », souligne Ghislaine Senée. La proposition retenue sera une gratuité « ciblée » pour les moins de 18 ans.

Concernant le résultat du scrutin la candidate écologiste se dit « plutôt satisfaite même si on est déçu de ne pas être devant le RN. On pense réellement qu’il y a un chemin pour ­regagner la Région. » Le Rassemblement National n’a finalement pas déplacé les foules non plus, Jordan Bardella arrivant second avec 13,12 % des voix. L’ancien maire mantevillois et candidat dans la liste yvelinoise, Cyril Nauth nourrit quelques regrets : « On ne s’attendait pas forcément à talonner Valérie Pécresse non plus, il faut être honnête […] mais effectivement là encore on baisse en nombre de voix et en pourcentage (le Front National avait obtenu 18 % en 2015, Ndlr) ». Le candidat compte sur « un sursaut au second tour ».

Résultats des élections régionales dans les Yvelines

Nb d’électeurs inscrits : 956 067
Taux de participation : 33,62 %
Nb de votes blancs : 4 214
Nb de votes nuls : 2 475

Valérie Pécresse (Libres) : 43,32 %
Jordan Bardella (RN) : 14,41 %
Laurent Saint-Martin (LREM) : 12,69 %
Julien Bayou (EELV) : 11,73 %
Audrey Pulvar (PS) : 8,07 %
Clémentine Autin : 5,70 %
Victor Pailhac (REV) : 1,83 %
Nathalie Arthaud (FO) : 1,07 %
Lionel Brot (SE) : 0,55 %
Eric Berlingen (UDMF) : 0,48 %
Fabiola Conti (VOLT) : 0,16 %.