Un coup d’aviron reconnaissable. Depuis la semaine dernière, une grande fresque à l’effigie de la rameuse mantaise, Claire Bové, a été réalisée sur la façade du stade nautique Didier-Simond. Représentée en pleine action dans son embarcation, la championne locale devra cependant attendre son retour des Jeux olympiques de Tokyo pour contempler l’œuvre réalisée par le collectif de graffeurs Art Osons. « La queue-de-cheval et le chouchou c’est bien elle, s’amuse son père, Vincent Bové, qui souligne une reproduction plutôt juste. On reconnaît tout de suite son amplitude et puis la façon dont elle tient son dos. »

Si cette fresque a pu voir le jour, c’est sous l’impulsion de la section d’aviron elle-même qui n’avait pas été franchement emballée par le premier graff, à l’ambiance sous-marine, qui couvre le mur principal du club depuis le mois d’août. « On trouvait ça dommage de ne pas avoir de rappel de l’activité du stade nautique », explique son président, Frédéric Andolfi. Financeur du premier projet dans le cadre de son programme artistique « graff ton équipement », GPSEO a donc débloqué 5 000 euros de manière à subventionner la réalisation de la seconde fresque.