Le 10 novembre, l’association pour la vie éducative et culturelle (Avec) a inauguré son local adossé à la salle des fêtes. Selon la directrice, Diane Beaud, les travaux qui ont duré de « mi-juin [jusqu’à] début septembre » étaient attendus.

« Cela permet une meilleure acoustique, un meilleur accueil des adhérents […], déclare-t-elle. C’était demandé par les équipes de professeurs et par les adhérents. » Outre des travaux d’isolation, les salles ont été repensées pour un meilleur déroulement des activités de danse, de musique ou encore de théâtre. Cela n’a pas échappé à Éric, un Andrésien de 14 ans, qui fait du théâtre à l’Avec depuis trois ans. « Cela change vraiment [d’être] dans des plus grandes salles », affirme-t-il.

Le local, mis à disposition par la Ville, pourrait être mutualisé. « C’est vraiment dans l’air du temps de savoir mutualiser des lieux pour pouvoir les utiliser à leur maximum », explique la maire, Catherine Arenou (DVD). Le coût total de la réhabilitation est d’environ « 427 000 euros hors taxe », financé à « 90 % » par le Département dans le cadre du programme Prior accompagnant le ­développement et la rénovation urbaine.