L’annonce a été faite lors du conseil communautaire du jeudi 16 décembre dernier. Le groupe Vivalto santé, gérant ­l’exploitation du centre de cardiologie d’Evecquemont et la clinique du Montgardé d’Aubergenville (et de cinq autres hôpitaux et cliniques dans le département, Ndlr), prévoit de regrouper les deux sur un même site, situé à proximité de la piscine et de l’A13, à l’horizon 2025. Du côté de la Ville d’Aubergenville, comme de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO), on loue, via un communiqué de presse, un « projet médical ambitieux », la question du devenir des locaux du centre de cardiologie reste entière.

« Cette clinique comportera 250 lits, 20 000 m² de surface de plancher, deux bâtiments, un pour la consultation, un pour la clinique à proprement parler, 5 000 m² d’aménagements extérieurs, espaces verts, cheminements », précise Fabienne Devèze, vice-présidente en charge du développement économique.

Dans un communiqué de presse commun, la Ville d’Aubergenville, GPSEO, et le groupe Vivalto santé indiquent que « le projet médical envisagé offrira un éventail large de spécialités, un service d’urgences mieux dimensionné et un plateau d’imagerie complet. La future clinique concentrera des prises en charge lourdes (cardiologie, néphrologie, pneumologie et soins critiques) qui seront une parfaite réponse aux besoins d’une population vieillissante ». Ce communiqué précise en effet qu’ « en 15 ans le nombre d’habitants de plus de 60 ans a augmenté de plus de 30 %. »

Dans un communiqué de presse commun, la Ville d’Aubergenville, GPSEO, et le groupe Vivalto santé indiquent que « le projet médical envisagé offrira un éventail large de spécialités, un service d’urgences mieux dimensionné et un plateau d’imagerie complet. »

« Est-ce que l’on connaît la finalité des locaux de la clinique d’Evecquemont ? », interroge le maire de Vaux-sur-Seine, Jean-Claude Bréard (SE), dont le parking de cette dernière est situé dans sa commune. Une question qui vaudra une prise de parole quelque peu agacée du maire épiscomontois, Christophe Nicolas (SE) : « Pour l’instant on n’a aucune information du groupe Vivalto, moi j’ai appris cette semaine par Gilles Lécole (le maire LR d’Aubergenville, Ndlr) ce projet, on n’était pas du tout au courant que la clinique déménageait. […] Ils partent d’Evecquemont, cela fait plusieurs années qu’ils en parlent, qu’ils suivaient le projet Eole. Ils nous ont confirmé qu’ils quittaient. »

L’édile soulève également un autre point concernant le Plan local d’urbanisme intercommunal (Plui) : « Nous, dans le Plui, on ne peut avoir qu’un centre hospitalier […]. Le mettre en maison de retraite ce n’est pas dans le Plui, en faire des logements ce n’est toujours pas dans le Plui, donc il faudra aussi voir pour plus tard pour une modification du Plui pour voir ce qu’on fait de ces milliers de m² et que cela ne devienne pas une zone en jachère. »

Cette modification du Plui ne pourra intervenir qu’après la déclaration d’intérêt général du projet, dont les conseillers communautaires ont eu à approuver les modalités de concertation préalable lors de la séance du 16 décembre. La modification du Plui, elle, devrait être votée en 2024.