Dans la lignée du rapport d’orientations budgétaires présenté lors du conseil communautaire du mois dernier, le budget de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO) a été voté ce jeudi 14 avril pour un montant de 342,9 millions d’euros. Côté dépenses, les principaux postes de dépenses se situent, hors dépenses de gestions courantes (85,6 millions d’euros), sur le reversement aux communes pour 67,2 millions d’euros et la gestion des équipements pour 65,2 millions d’euros. Côté recettes, la communauté urbaine perçoit 246 millions d’euros, répartis entre fiscalité et dotations.

Une nouvelle fois, le vice-président délégué aux finances et maire de Perdreauville, Pascal Poyer (SE), a insisté sur l’apport des 40 millions de recettes obtenues par l’instauration à 6 % du taux de taxe foncière. « Cela permet à la communauté urbaine de pouvoir, pour la première fois depuis sa création en 2016, de voter son budget sans reprise anticipée des résultats, se satisfait-il. Cela démontre a posteriori la situation financière fragile [dans laquelle la communauté urbaine se trouvait]. »

« Nos résultats sont tels que nous pouvons rembourser notre dette en trois ans, c’est considérable, réagit l’opposant conflanais, Gaël Callonnec (EELV), à propos de la capacité de désendettement qui passe de 48 ans à trois ans. […] Nous aurions pu équilibrer ce budget […] avec seulement une hausse de deux points de la taxe foncière. » L’élu déplore également le non-recours à l’emprunt pour ce budget 2022 : « On va payer cash, ou rubis sur l’ongle, toutes nos infrastructures qui ont une durée de vie comprise entre 10 et 30 ans. »

« Nous avons des marges de manœuvres […]. Et ce budget tel qu’il est présenté c’est pour nous préserver de l’avenir, répond Pascal Poyer. Je ne sais pas demain à quelle sauce nous serons mangés. »

Sur la durée du mandat, la programmation pluriannuelle d’investissements s’élèvera à 539,4 millions d’euros, dont 159,4 millions seront dédiés à la voirie pour des travaux représentant « 97 km linéaires jusqu’en 2026, dont 23 km linéaires en 2022 », souligne GPSEO dans un communiqué de presse.