Entourée de ses soutiens, dont l’ancien maire Paul Picard (PS), la liste d’union EELV-FI-PS-PCF menée par Guillaume Quévarec (EELV) pour l’élection municipale des 15 et 22 mai prochains s’est présentée lors d’une conférence de presse ce jeudi 21 avril. Et elle entend bien représenter « l’alternance », insiste sa tête de liste.

« Pour nous que ce soit Santini ou Cognet pour nous c’est la même chose, c’est blanc-bonnet et bonnet-blanc », note Guillaume Quévarec. Baptisée Printemps mantais, la liste symbolise « l’espoir, le renouveau », poursuit-il. Guillaume Quévarec espère également profiter de la dynamique à gauche observée lors de l’élection présidentielle.

Trois priorités ont été définies par la liste. « D’abord l’éducation des enfants, […] [la] deuxième priorité, une ville agréable partout, il y a une séparation des quartiers qui est inacceptable, énumère Pierre Sztulman (PS). Et enfin, une ville qui met au coeur de sa volonté le développement économique et pas que dans le commerce. » Le Printemps mantais souhaite également mettre en place « de manière progressive », indique Audrey Hallier (FI) des commissions extra-municipales ou des jurys citoyens.