Volonté, générosité et humilité. Ces trois mots pourraient être la devise du projet humanitaire Ambition Ikigai, Mont Toubkal. Construit grâce à la réunion des associations mantaises Jeunesse sans frontière 78 et Social Sport et Performance, ce projet a permis à des jeunes de la commune âgés d’une vingtaine d’années de réaliser, en août dernier, l’ascension du Mont Toubkal, au Maroc. Un mont qui culmine à 4 167 mètres d’altitude. Loin d’être une aventure sportive de tout repos, cette ascension avait pour objectif de recueillir des fonds pour construire une école dans le Haut Atlas marocain. Pour toucher un large public, l’équipe de cinéastes de Truman Productions a filmé l’exploit sportif de ces jeunes pour en faire un film documentaire intitulé « Mont Toubkal, Prendre de la hauteur tout en gardant les pieds sur Terre ». Il a été projeté gratuitement le 8 novembre au cinéma CGR de Mantes-la-Jolie et a pratiquement fait salle comble. Le président de l’association Social Sport et Performance, Mounir Haddi, espère que le film documentaire sera amené à être projeté dans d’autres cinémas.

« L’idée, c’est d’essayer de le diffuser dans un maximum de cinémas, d’essayer de diffuser un message de solidarité et d’engagement dans des problématiques sociétales pas uniquement au niveau local […] mais sur tout le territoire français. C’est un message qui parle à tout le monde et je pense que c’est un message qui est intéressant et qui fait réfléchir », déclare-t-il en se remémorant le fait que, sur les 12 jours du voyage au Maroc, deux ont été consacrés à l’ascension du Mont Toubkal et les autres journées ont permis, entre autres, de nettoyer des plages, de planter des arbres dans le désert ou encore de rendre visite à des enfants dans un orphelinat.

Mounir Haddi aimerait également voir le film documentaire projeté dans des festivals cinématographiques avant de le diffuser sur YouTube. « On souhaite pouvoir trouver des festivals […] pour essayer d’avoir des prix, d’avoir des retours critiques sur ce genre de films », explique le président de l’association Social Sport et Performance. Le public présent ce soir-là dans la salle semblait en tout cas conquis. « C’était vraiment génial !, déclarent un groupe de Mantaises âgées d’une vingtaine d’années à l’issue de la projection. On avait vraiment l’impression d’y être. On arrivait à s’imaginer ce qu’ils ­ressentaient. C’était riche en ­émotions. »

Dans le cadre du projet Ambition Ikigai, Mont Toubkal, une cagnotte en ligne a été mise en place pour recueillir les fonds financiers nécessaires à la construction d’une école dans le Haut Atlas marocain. Elle est disponible sur le site internet helloasso.com à l’adresse helloasso.com/associations/social-sport-et-performance/collectes/ambition-ikigai. Le 21 novembre dernier, sur les « 17 000 euros » espérés, « 2 320 euros » avaient été recueillis.

L’ascension du Kilimandjaro envisagée pour « l’été prochain »

Un autre projet similaire à Ambition Ikigai, Mont Toubkal pourrait voir le jour. Selon Mounir Haddi, il consisterait à gravir le Kilimandjaro. « Ce serait pour l’été prochain […]. Le but de ce futur projet ce serait de travailler autour du harcèlement scolaire », affirme-t-il en rappelant qu’en 2021, l’association Social Sport et Performance avait déjà également élaboré un projet autour des violences au sein du couple. Baptisé Coup de pédale contre les violences conjugales, ce projet mené par l’association mantaise, en partenariat avec l’Ifep, avait permis à sept jeunes mantais de parcourir, à vélo, la distance entre Paris et Montpellier (Hérault). Le film avait été projeté le 25 novembre 2021 au cinéma Le Chaplin à Mantes-la-Jolie et avait donné lieu à un article dans La Gazette.