Tag: DOSSIER

Dans le Mantois, la Poste aux abonnés absents

Dans bien des communes dépendant du centre de tri de Mantes-la-Jolie, le courrier arrive désormais avec plusieurs jours de retard, ou n’arrive plus du tout. Le problème serait dû au manque de facteurs, selon la Poste comme selon la CGT, qui a lancé ce lundi une alerte sociale.

Rodéos motorisés, caméras, endettement : le maire s’exprime

Pascal Collado (DVD) se dit satisfait de la réduction du nombre de rodéos, annonce les caméras pour 2019, et estime l’endettement justifié au regard des nouvelles écoles.

Des chantiers pour désenclaver le Parc

La troisième phase de cette rénovation lancée depuis 2012 devrait débuter en décembre, pour un montant d’environ 17 millions d’euros HT.

Avis négatif pour la carrière : quel développement économique pour GPSEO ?

Le conseil de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise a rendu un avis défavorable à l’exploitation d’une nouvelle carrière à Brueil-en-Vexin. Industrialisation de la vallée, ou transition vers le tertiaire, les circuits courts et les petites entreprises ont opposé les élus.

Les soldats de Napoléon tombent parfois dans l’oubli

Leurs tombes et stèles parsèment les cimetières des Yvelines, dont ceux de Houdan, Andrésy, Meulan-en-Yvelines ou aux Mureaux, mais leur existence est souvent ignorée des municipalités. Celle d’Ecquevilly choisira-t-elle d’engager la restauration de l’une d’elles ?

A 80 ans, l’usine poursuit son compactage

Centre Maurice-Clerc, parking du personnel ou encore démolition du bâtiment B5, le groupe PSA poursuit sa stratégie de compactage au sein de l’usine pisciacaise.

Le musée automobile à l’étude, sans date d’ouverture

Il sera implanté dans une partie du bâtiment D5-1 et accueillera également les véhicules du Conservatoire Citroën d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Logement social : réhabilitations nécessaires, relogements complexes

A Mantes-la-Jolie et Conflans-Sainte-Honorine, deux quartiers vont subir des réhabilitations lourdes, impliquant le départ de leurs locataires. Les opérations de relogement vont débuter prochainement, suscitant de l’inquiétude chez les locataires.

Des distributeurs automatiques pour vendre aux consommateurs pressés

Un distributeur de baguettes installé dans quatre villages et des casiers automatiques au sein d’une exploitation agricole. Artisan ou agriculteur, ils espèrent pouvoir toucher de nouveaux consommateurs pour vendre leurs productions en circuit court.

Une appli mobile pour instaurer la confiance entre parents

Depuis un an et demi, cette mère de famille pisciacaise développe une application destinée à ce que les parents se fassent confiance pour amener les enfants à leurs activités extrascolaires.

Projet de ferme urbaine : des cultures au pied des tours

Intitulé Integr@terre, le projet a pour ambition de créer une ferme urbaine le long de la RD30, entre les jardins familiaux et le quartier des Plantes d’Hennemont. Ses objectifs ? Mieux recycler ses aliments, mieux produire, pour surtout mieux consommer.

GPSEO : les élus se fracturent autour de la carrière

L’absence de l’ordre du jour d’une délibération a mis le feu aux poudres. Quarante-cinq élus ont quitté le conseil de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise, qui a été reporté. L’exécutif assume sa décision : il refuse d’affronter l’Etat.

Environnement : quand l’Etat désespère un village

Depuis une décennie, la mairie de Tessancourt-sur-Aubette veut réaménager sa rivière, devenue friche marécageuse dans le parc communal, au coeur du village. Mais le dossier est continuellement rejeté par les organismes d’Etat, qui l’ont encore récemment écarté par un refus définitif.

L’ex-dircab’ dénonce la « faiblesse » du maire

Il a été directeur de cabinet du maire Cyril Nauth (RN) pendant neuf mois avant de se trouver évincé. Il critique un maire décrit comme solitaire et isolé, tandis que des témoignages récoltés ces derniers mois par La Gazette pointent sa subordination à certains hauts fonctionnaires communaux.

Fibre optique : Orange et TDF enterrent la hache de guerre

Le conflit commercial des deux opérateurs empoisonnait le déploiement du très haut débit en zone d’initiative publique. Dans la zone privée, Orange affiche sa confiance pour tenir les délais.