« L’espace n’a de cesse de nous captiver, que ce soit à travers la découverte de nouvelles exoplanètes ou bien que des traces d’eau ont été découvertes sur Mars, nous recherchons toujours plus à le comprendre tout en gardant en tête les mystères de son immensité. » C’est à travers cette philosophie que se tiendra la journée du 21 novembre, organisée dans le cadre du mois du film documentaire. Une projection de trois courts-métrage intitulée L’univers interplanétaire sera diffusée à 15 h. Ouverte aux enfants dès 8 ans, ces films s’interrogeront sur le fonctionnement de l’univers et les espaces intersidéraux.

À 20 h, Nostalgie de la lumière de Patricio Guzman, vous emmènera dans le désert d’Atacama (Chili) où « des observatoires aux allures de temples orientaux accueillent des chercheurs en quête de la vérité sur l’origine de l’univers. » Pendant toute la journée, l’exposition Sombre est l’espace proposera une étude archéologique et anthropologique d’une société future, afin d’interroger les processus scientifiques. Le prix d’une projection est de 3 euros, et 5 euros pour les deux séances. Cette journée sera gratuite pour les adhérents de Contrechamps. Informations au 06 71 45 48 39.