La marque au losange a voulu marquer le coup pour la sortie de la 50 000e Zoé de l’usine de Flins-sur-Seine. Mercredi 20 avril, l’acheteuse du véhicule électrique a été conviée à visiter l’usine et s’est vue remettre les clés au bout de la chaîne d’assemblage en présence d’une centaine d’ouvriers Renault. « C’est comme un anniversaire pour nous, apprécie Ludovic Doudard, chef du département montage à Renault. En interne, il y a un fort sentiment d’appartenance à la Zoé, car elle n’est faite que ici. Donc on est fiers d’avoir présenté à la cliente comment elle est fabriquée. »

Sylvie, l’acheteuse de cette 50 000e Zoé, est « ravie d’avoir vu comment elle était montée ». « Je n’avais jamais visité une usine comme celle-ci, explique cette mère au foyer de Saint-Cloud. Je m’attendais à du cambouis et du bruit mais pas du tout. J’ai été impressionnée par la minutie. » C’est une « sensibilité à l’écologie » qui a poussé Sylvie a acheter sa « première voiture électrique ». Une fois les clés remises, c’est directement du site Renault de Flins-sur-Seine que Sylvie est repartie au volant de son nouveau véhicule.

Alors que la production de la Zoé a commencé à Flins en 2013, il aura fallu trois ans pour atteindre ce chiffre anniversaire. « Quand on a lancé la Zoé, on pensait atteindre ce résultat même un peu plus vite. Mais le marché de la voiture électrique n’a pas décollé aussi rapidement que prévu, confie Guillaume Berthier, directeur commercial Renault pour le véhicule électrique. Et depuis un an et demi, les ventes augmentent pour plusieurs facteurs : la prime à l’achat d’un véhicule électrique, la COP 21, et les pics de pollution de 2015 qui ont impacté le quotidien des gens. »

Pour s’adapter à l’augmentation de la demande, en 18 mois, l’usine a « multiplié par cinq la cadence de production de Zoé », estime Olivier Talabard, directeur du site. Actuellement, la Zoé représente 150 des 900 véhicules fabriqués par jour à Flins-sur-Seine. Et avec près de 10 400 véhicules de ce modèle vendus en 2015 (chiffre du Comité des constructeurs français d’automobiles), « la Zoé est le numéro un des véhicules particuliers en France et représente presque 50 % du marché électrique français cette année », indique Guillaume Berthier.