Une patrouille a voulu contrôler un groupe de personnes après avoir remarqué que l’un d’eux fumait un joint. Les faits se sont déroulés mercredi dernier, au quartier Beauregard. Les jeunes se sont mis à prendre la fuite, obligeant ainsi les forces de l’ordre à leur courir après. L’un d’eux a fini par être rattrapé dans un hall d’immeuble.

Souhaitant en découdre avec les autorités, l’homme aurait commencé à proférer des insultes. Il en serait même venu à les agresser physiquement en mordant un des policiers à la main tout en frappant un second. Suite à cette arrestation un peu musclée, les forces de l’ordre ont souhaité regagner leur véhicule en compagnie de l’auteur de la rébellion.

À la sortie de l’immeuble, une dizaine de personnes les attendaient, bien décidées à continuer sur la même lancée. La tension est montée d’un cran entre les jeunes et les représentants de l’autorité. Ces derniers ont été pris à partie, leur véhicule en a fait les frais puisque le pare-brise arrière a été cassé par un lancé de pavé. Le lendemain, deux personnes se sont présentées au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine.

Déterminées à porter plainte contre les forces de l’ordre, elles ont été placées en garde à vue. En effet, les policiers présents la veille auraient reconnu les deux hommes comme faisant partie des auteurs des violences à leur encontre. Âgés entre 24 ans et 25 ans, les trois jeunes, connus des services de police, ont été présentés à la justice. Elle a décidé de leur placement en détention provisoire dans l’attente de leur comparution.