Les impôts des Vernolitains vont augmenter. Le vote du budget, lors du conseil municipal du 28 mars, a vu se confirmer l’augmentation de 10 % du taux communal des impôts locaux. Ce soir-là, le maire Pascal Collado (DVD) a à nouveau expliqué cette hausse par le pacte fiscal*, voté par la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO), qui impacte le budget de la ville de 438 000 euros par an, et qui l’avait amené à quitter la majorité du conseil communautaire.

« Nous avons pu, dans notre budget depuis 3 ans, compenser l’ensemble des pertes de dotations que nous avons eu à subir pour participer au redressement des finances publiques, indique le maire en référence notamment aux baisses des dotations de l’État. Il n’en demeure pas moins que pour le pacte fiscal tel qu’il nous l’est imposé, nous sommes dans l’impossibilité de compenser cette perte. »

L’ancienne maire, Marie-Hélène Lopez-Jollivet (PS) s’est attaquée à de nombreux engagements électoraux de Pascal Collado qu’elle lui reproche de ne pas avoir tenus, et notamment celui de ne pas augmenter les impôts. « Vous vous attaquez au dur de vos promesses », a lancé l’ex-maire à son successeur avant de conclure de « vous n’êtes pas maître de ce budget ».

« L’engagement que nous avons pris auprès des Vernolitains, nous l’avons tenu : c’est-à-dire d’avoir assumé toutes les économies budgétaires pour compenser toute la baisse des dotations », lui a répondu Pascal Collado. Et d’ajouter : « Le pacte fiscal de 2016, nous l’avons pris de plein fouet. En 2016, nous n’avons pas augmenté les impôts […]. En 2017 ce n’est pas possible donc il faut avoir une approche budgétaire objective. »

Un recours au contentieux devrait être lancé, par plusieurs communes de l’ex-CA2RS (l’ancienne communauté d’agglomération d’appartenance de Vernouillet, fusionnée dans GPSEO, Ndlr), contre le pacte fiscal. « Si nous gagnons le contentieux (contre le pacte fiscal, Ndlr), […], je prends l’engagement ici que ces taux seront réduits dans la même proportion », a assuré Pascal Collado.

* Le pacte fiscal établit les versements ou paiements, touchés ou versés par chaque commune, selon l’évaluation financières des compétences exercées par la communauté urbaine, Ndlr.