Entre les conférences de presse de certains et les différentes listes publiées par le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, tous les candidats de la France insoumise sont aujourd’hui connus en vallée de Seine. Beaucoup viennent de la société civile et n’ont jamais participé à des élections par le passé.

Ce n’est pas le cas de Nelly Pascaud : conseillère municipale d’opposition à Achères, elle se présente dans la sixième circoncription. Dans la septième, le Conflanais Paul Deboutin compte sur les bons scores locaux à l’élection présidentielle : « On a marqué un essai, maintenant, il s’agit de le transformer. » Dans la huitième, c’est le fondateur du Comité de réflexion et d’initiatives citoyennes, le Mantevillois Romain Carbonne, qui portera le programme des Insoumis.

Dans la douzième circonscription, Antoine Baro, retraité et ex-adjoint à Médan, sera le candidat. Enfin, dans la neuvième, c’est Marie-Anne Moynacq, une éducatrice spécialisée originaire de Tacoignières, qui a été investie par le comité national… provoquant quelques remous parmi les militants locaux. Dans toutes les circonscriptions, ils feront en effet face à des candidats investis par le PCF.