Cette semaine La Matinale se mettait à l’heure du Street Art. Sofiane El Khilaly recevait Bryan, nouvelle perle du monde de l’art urbain. Originaire de Chanteloup-les-Vignes, le jeune homme fait de plus en plus parler de lui dans le monde de l’art avec ses mangas, ses dessins de baskets et ses portraits très ressemblants. Le jeune artiste a bien cerné les codes du street art puisqu’il mêle deux de ses grandes tendances : le dessin et la mode urbaine. Depuis quelques années, les mondes du street art et de la chaussure collaborent de plus en plus, un phénomène que Bryan a visiblement bien compris.

Avec plus de 5 000 abonnés sur Instagram, le jeune artiste commence à acquérir une vraie notoriété, certaines de ses œuvres culminant même à plus de 1 000 likes. États-Unis, Allemagne, Grande Bretagne, ou encore Suisse, les commandes et les appréciations positives affluent de toute la planète à chaque œuvre que Bryan publie sur les réseaux sociaux. Même le monde du rap tourne autour du jeune homme. Après un portrait du rappeur Kaaris, Niska a manifesté son intérêt pour le travail du dessinateur, envisageant même une collaboration.

« Quand j’étais petit, j’aimais beaucoup les dessins animés, je regardais Dragon Ball Z, Initial D, Naruto,…, explique Bryan, en véritable autodidacte. Quand c’était fini je voulais continuer à regarder ces dessins animés, donc j’ai commencé à reproduire les mangas. » Un processus de création qui a été le même pour ses dessins de chaussures « Depuis tout petit, j’adore les baskets, sourit le chantelouvais. J’adorais les chaussures et je voulais les reproduire. » C’est à 8 ans que Bryan découvre le dessin, et à 15 ans qu’il découvre le street art à travers des artistes comme Banksy. S’il a fait un court détour vers le tatouage, ce n’est que pour mieux revenir à l’art urbain. « C’est ensuite que je me suis vraiment intéressé aux baskets » raconte-t-il.

Pour Bryan, le secret c’est la créativité. « Si tu es vraiment créatif et que tu n’as pas peur de dessiner, tu peux faire ce que tu veux », sourit Bryan. Un ingrédient secret qu’il associe à un travail acharné puisqu’il compte environ huit heures pour le moindre petit dessin. Un travail payant dont le jeune homme commence à récolter les fruits avec une exposition du 6 novembre au 23 décembre à l’Association vie éducative Chanteloup (Avec), à Chanteloup-les-Vignes.

La Matinale LFM,

Tous les jours, du lundi au vendredi, de 7 h à 10 h, présentée par Sofiane El Khilaly, en écoute sur 95.5 FM et sur lfm-radio.com.