Durant deux jours, les 22 et 23 novembre derniers, 14 prévenus ont été appelés à la barre du tribunal correctionnel de Versailles, raconte Le Parisien. Ils comparaissaient pour outrages, violences volontaires envers des policiers, refus d’obtempérer ou attroupement armé.

Les faits, qui remontent au 16 mars 2014 à la cité de la Noé, s’étaient déroulés dans un contexte de fortes violences qui avaient émaillé le quartier pendant plusieurs semaines, rappelle le quotidien francilien. Tous ont nié les faits, bien qu’ils aient été « formellement reconnus » par les policiers.

C’est sur cette reconnaissance que la défense des prévenus va s’appuyer : « Sans aller jusqu’à dire qu’ils mentent, les policiers sont à la fois victimes, témoins et enquêteurs. Et peuvent se tromper. Au regard du nombre de personnes, la confusion est possible. »

Le parquet a quant à lui requis des peines allant de 18 mois avec sursis à trois ans de prison ferme. Le délibéré a été mis au 11 janvier 2018.