C’est un beau butin qu’on découvert les policiers dans l’appartement de ce Pisciacais, déjà connu pour recel de vol. La semaine dernière, alors qu’ils enquêtaient sur des vols de parfums commis au sein de l’usine de parfums et de cosmétiques Fareva, les forces de l’ordre ont découvert dans son appartement 940 bouteilles de parfums et 26 000 euros en espèces.

Dans le cadre de cette affaire, les enquêteurs avaient déjà interrogé en début de semaine dernière, un employé du site et sa mère, résidant à Maisons-Laffitte. «  Ils avaient passé une annonce sur Facebook pour revendre les parfums produits à Poissy, explique une source proche de l’enquête. Il ne restait plus qu’à trouver le receleur. »

Identité qu’ils ont réussi à déterminer. « Les parfums étaient bien emballés, dans des caisses », commente cette même source. Auditionné au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine vendredi 1er décembre, le Piscaicais a justifié les espèces trouvées comme étant « ses économies ».