Ces dernières semaines, une vague de cambriolages a touché les villages du Mantois, sur la rive gauche. Pour l’instant, aucun suspect n’a pu être interpellé, y compris à Soindres, où avaient été installées dix caméras en juillet dernier. A Magnanville, pour l’instant épargnée, la police nationale a augmenté la fréquence de ses patrouilles à la demande du maire, qui a également envoyé un courrier de prévention à certains administrés.

« J’ai écrit personnellement à toutes les personnes isolées ou âgées pour leur dire qu’il y avait, à minima, des méthodes à adopter : fermer ses volets, sa porte d’entrée, ne pas laisser entrer n’importe qui chez soi », rapporte Michel Lebouc (DVG). Il dénonce ces faits commis par « des bandes organisées », souvent en pénétrant une première fois par ruse chez les futures victimes.

« Avec le ”black friday” et les périodes de Noël », leur recrudescence n’est pas rare en fin d’année, poursuit l’édile. « Il y a eu des plaintes, on a renforcé la surveillance, on fait des patrouilles, indique-t-on au commissariat de Mantes-la-Jolie. Mais ça va être difficile, c’est un coin où il y a beaucoup de petites allées et de petites sentes. »