Faire participer architectes, photographes, urbanistes, historiens et autres corps de métiers pour dresser un inventaire patrimonial, urbain et paysager d’un territoire donné. Tel est le but du projet Palimpsestes, encadré par le Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement (CAUE) yvelinois. Le 21 décembre dernier, une rétrospective était organisée à l’école nationale de musique, danse et théâtre de Mantes-la-Jolie.

Appelé également « diagnostic Seine Aval », ce projet qui a le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles « se construit en parallèle du Grand Paris et de l’opération d’intérêt national Seine aval », précise Hélène Bouisson, architecte au CAUE 78.

Environ 50 communes sont impliquées dans ce diagnostic, la majorité appartenant à la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise. On retrouve également des communes limitrophes, par exemple Moisson, où un gîte a été aménagé sous l’égide du CAUE dans l’ancien bâtiment d’accueil des carrières. « On transforme les populations en artisans de la mémoire », insiste Hélène Bouisson.