David Douillet sera-t-il inquiété par la justice, à laquelle la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a confié ses déclarations de patrimoine ? Député des Yvelines jusqu’aux dernières élections législatives, qu’il a perdues, il reste toujours formellement président de la fédération LR des Yvelines.

Dans un communiqué diffusé lundi 15 janvier, la HATVP, chargée de contrôler le patrimoine des parlementaires avant et après leur mandat, afin d’éviter les conflits d’intérêts, annonce avoir transmis le dossier au parquet de Paris, qui peut dès lors ouvrir une enquête préliminaire. La HATVP estime en effet « qu’il existe en l’état un doute sérieux quant à l’exhaustivité, l’exactitude et la sincérité » des déclarations de patrimoine de l’homme politique.

David Douillet n’a pas souhaité s’exprimer suite à ce communiqué. D’après des informations du Parisien, l’ex-judoka « aurait nettement sous-estimé le prix de sa société DD, spécialisée dans la commercialisation d’articles de sport ».